Exposition vernissage d’œuvres d’art plastique à Paris: Le trio Rafiy, Aurel et Eric pour la promotion du Vodoun

1 827

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La structure de promotion artistique et culturelle ‘’Erzuli Art’’ présente, du 14 au 20 septembre 2020, une exposition des œuvres de trois artistes, inspirées du Vodoun.

 

Dénommée «Spirits Rising» (Ascension des Esprits), cette exposition entend lever un coin de voile sur le patrimoine Vodoun en tant  qu’une forme de croyance où les hommes recherchent la bienveillance et la puissance des dieux et des forces invisibles ou à se connecter à leur monde surnaturel. Et dans l’aventure de ce vernissage qui se déroulera en France, ils sont trois artistes béninois de talent incontestable qui envisagent se mettre en lumière par le truchement de leurs œuvres. Il s’agit de Rafiy Okéfolahan, Aurel Yahouédéhou et Eric Charles.  Trois grosses figures des arts plastiques béninois qui ont déjà marqué de leur empreinte le territoire artistique dans leur pays d’origine. La vision qui se cache derrière cette exposition est la promotion de la destination Bénin en présentant l’un des patrimoines les plus importants du pays sous une mosaïque de philosophie.  « Le Vodoun peut être une philosophie, un mode de vie ou un culte et peut varier de nom selon les régions. Vodoun, Vodou, Voodoo, Orishas, sont d’autres appellations de ce culte».  Parti des pays du Golfe de Guinée en Afrique, il est aujourd’hui pratiqué dans le monde entier notamment dans les Caraïbes, et en Amérique du sud. Le terme vaudou désigne en langue Fon du Bénin « ce qu’on ne peut élucider». Loin des clichés hollywoodiens de poupées percées d’aiguilles et de zombie, c’est un véritable art de vivre des peuples du Togo, du Bénin et du Nigéria où le naturel communie avec le surnaturel et où l’être jouxte l’esprit. Cette exposition présente les regards portés par trois artistes africains et caribéens sur la spiritualité vaudou.  Les rites, les divinités vaudou, l’interaction entre le cosmos et l’au-delà, la communion entre les humains et l’univers, sont au cœur des travaux de ces artistes.  Ils sont influencés par le vaudou par leurs origines béninoises, haïtiennes et guadeloupéennes. Chacune de leurs créations en porte l’empreinte. Leurs œuvres font éclore une spiritualité. Elles sont des incantations qui inspirent l’ascension des esprits. L’exposition Spirits Rising a pour ambition de montrer le rôle de trait d’union que joue le Vodoun entre l’Afrique et sa diaspora. Elle souhaite susciter des interrogations sur le regard porté par les artistes contemporains sur ce culte séculaire » font savoir les exposants.

En savoir plus sur les artistes…

 

Rafiy Okéfolahan (artiste Peintre)

 Né le 7 janvier 1979 à Porto Novo, Rafiy est un artiste nomade dont le parcours notamment au Bénin, au Togo, au Nigéria et au Sénégal influence les œuvres. Les cultures africaines sont sa principale source d’inspiration. Originaire du Bénin, berceau du vaudou, et élevé par des parents musulmans et une tante chrétienne, ses créations sont une ode à l’ascension spirituelle. Il explore cet univers syncrétiste pour en restituer aussi bien l’esthétique que le bouillonnement. A mi-chemin entre l’abstrait et le figuratif, ses œuvres interrogent l’existence et le rapport des Hommes au culte vaudou.  Les couleurs y sont vives, le relief subtil et l’expression intense. Elles expriment le souhait viscéral de Rafiy à convertir le chaos en ordre et à transmettre les vestiges du temps présent. De ses toiles se ressent une transe comme si elles oignaient d’incantations au rythme de musique électronique.

Aurel Yahouédéou (Artiste Peintre)

Né le 8 août 1994 au Bénin, Aurel Yahouedeou vit et travaille au séné- gal. Il fait partie de la jeune génération d’artistes africains qui créent en symbiose avec leur époque.  Ses œuvres de style figuratif parfois empreintes d’anamorphose sont le fruit d’une technique mixte combinant dessin digital et photographie numérique. Profondément influencé par le surréalisme, il fait de la vue, son terrain de jeu, en créant une interaction entre le réel et le virtuel, entre son vécu et ses fantasmes, dans le but de susciter des questions existentielles. Ses créations sont au croisement de l’art urbain et du photocollage. Elles interrogent sur la condition humaine.  Beaucoup de Béninois recourent au culte vaudou en cas de difficultés. C’est à cette situation qu’Aurel s’intéresse dans sa série “Spirits Rising”. Les pièces de cette série sont une oraison aux divinités et esprits vaudou. Elles questionnent le rapport entre l’homme et les esprits surnaturels.

 

Eric Charles alias Egzo (Artiste Peintre)

Artiste pluridisciplinaire, Eric Charles alias Egzo est à la fois plasticien, interprète, compositeur, et producteur de musique. A l’image de Kan- dinsky et de Mondrian, ses œuvres ont une forte corrélation avec la musique.  Né le 12 septembre 1980 en Guadeloupe d’un père haïtien et d’une mère Guadeloupéenne, il s’est installé à Paris depuis ses 20 ans.  Imprégné de ce cosmopolitisme, son travail à fort relent spirituel, interroge la place de l’humain dans le cosmos, et son rapport à la vie et à la mort. Il travaille avec des matières recyclées et prône une éco- responsabilité dans les créations artistiques.  Pour l’exposition Spirits Rising, il présente des œuvres réalisées en collaboration avec l’artiste britanique Pablo Malick. Ces œuvres sont des collages, des techniques mixtes et des peintures. Elles portent les stigmates de ses obsessions, notamment en ce qui concerne le rapport entre le monde des vivants et le monde surnaturel.  A l’instar des coutumes vaudou, Egzo cherche à sacraliser la nature dans ses créations. Son travail déploie subtilement poésie et espoir pour métamorphoser le négatif en positif.

Réalisation Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite