Formation en actorat dans le domaine du 7ème art: Des femmes à l’école de la pratique cinématographique

1 028

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La première édition de la formation en actorat dans le domaine cinématographique se déroule depuis lundi 07 septembre  à l’espace culturel Artisttik Africa de Cotonou. Initiée par l’artiste comédienne Ibrahim Nadjibatou, cette séance d’incubation des actrices  ou aspirantes à la chose cinématographique se conjugue au féminin sous le thème « Pratique du casting chez l’actrice au cinéma ». Une dizaine de passionnées du 7ème art ont entamé  le périple avec des exercices de renforcement. Une manière pour elles de forger un  pan de leurs aventures et rêves cinématographiques à la faveur de cet atelier formation. Pendant 6 jours, elles vont recevoir sous l’expertise technique de Carole Lokossou, des notions et astuces pour réussir la ‘’pratique du casting chez l’actrice au cinéma’’. Elles mettront fin à cette expérience de transmission de techniques en actorat, le samedi 12 septembre, à travers un spectacle de restitution. Elles ne sont ni l’incarnation de Nicole Kidman ni celle de Genevieve Nnaji. Et ne s’échinent pas à le devenir ! Ce qu’elles sont, c’est 11 jeunes femmes d’origine béninoise qui ont troqué leur statut d’étudiante, de mèresl et autres, pour suivre du 7 au 12 septembre une formation en actorat. Néophytes, amatrices mais surtout et d’abord des mordues de cinéma qui d’entrée de jeu ont toutes revêtu, une posture commune : Celle d’actrices en formation ! Une participation sous la thématique de la <<pratique du casting chez l’actrice au cinéma>> qui augure d’un professionnalisme certain, pour l’avenir du cinéma béninois et sans aucun doute, celui de la femme, dans un secteur artistique où les feux des projecteurs sont faiblement portés sur elle. Elles ne sont ni l’incarnation de Nicole Kidman ni celle de Genevieve Nnaji. Et ne s’échinent pas à le devenir. Ce qu’elles sont, c’est 11 jeunes femmes d’origine béninoise qui ont troqué leur statut d’étudiantes, de mères et autres, pour suivre du 7 au 12 septembre une formation en actorat. En effet, sous l’instigation de l’actrice comédienne béninoise, Ibrahim Nadjibatou, l’initiative appuyée par la Direction générale du fonds des arts et de la culture (Dgfac), entend valoriser l’image de la gent féminine et surtout celle de la femme cinéaste. Une image qui de l’avis de l’opinion publique, est parfois gangrenée par des problèmes d’éthiques, de visibilité et de professionnalisme. Interpellée et impliquée pour sortir la femme cinéaste de l’ornière de ce florilège de maux, la promotrice de cet atelier fait des projections sur l’encadrement et le suivi à long terme des différents protagonistes, bien au-delà des 6 jours d’apprentissage programmés. Ce, par la perspective de probables collaborations au sein de structures de productions cinématographiques compétitives. Aussi, dans l’attente des retombées qualitatives de cet atelier, techniquement dirigé par l’actrice, Carole Lokossou et coordonné dans son organisation, par l’acteur culturel, Bardol Migan, c’est une première journée de travail qui aura t-elle été ponctuée par une série d’activités. Au rang de celles-ci, une séance de briefing aboutie pour une team building dont les apports accoucheront certainement d’une soirée de restitution très attendue, le samedi 12 septembre prochain.

 

Sparticulture

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite