L’audit de la Lépi s’impose

674

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis bien des mois, l’aile dure de l’Opposition à Patrice Talon ainsi que des personnalités politiques et de la société civile dénonçaient le caractère monocolore du Cos-Lépi et émettaient des doutes sur la transparence censée entourer le fichier électoral. Mais ces dénonciations n’ont pas encore reçu un écho favorable du pouvoir en place. D’aucuns pourraient dire que cette Opposition en fait de trop. Et pourtant, depuis hier, ils sont confortés dans leur position par le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) qui a émis les mêmes réserves. Ce parti que l’aile dure de l’Opposition ne reconnait pas comme étant de l’Opposition mais plutôt un troisième bloc politique du pouvoir, selon l’ancien chef de l’Etat Yayi Boni. Quand on s’en tient aux inquiétudes du Secrétaire exécutif national de la Fcbe, Paul Hounkpè quant à la transparence et la crédibilité du scrutin de 2021, il y a de quoi dire qu’il y a nécessité d’auditer le fichier électoral. Cela pourrait rassurer les uns et les autres.

 

W.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite