Enseignement maternel et primaire: Passage systématique du CI au CM1

1 126

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Les clarifications du Memp)

 Par note circulaire n°1315/MEMP/DC/SGM/D-INFRE/SP du 02 septembre 2020, le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou fait part de nouvelles instructions relatives à l’évaluation des apprentissages scolaires. Ainsi, il a été recommandé la mise en œuvre d’une formule de sous-cycle pour le passage systématique au cours suivant des apprenants du CI, CE1, CM1. Une option qui, selon l’autorité ministérielle, s’inscrit dans la dynamique de “l’Education pour tous“, prônée au Forum mondial sur l’éducation en 2000 à Dakar (Sénégal). Une option qui vise à garantir l’accès des enfants à un enseignement primaire obligatoire et gratuit ; leur maintien à l’école ; l’acquisition des compétences et connaissances nécessaires dans la vie courante pour les jeunes et adultes et améliorer la qualité de l’éducation. « La loi d’Orientation de l’éducation nationale en République du Bénin en son article 14 dernier alinéa stipule que “l’enseignement primaire et le premier cycle de l’enseignement secondaire constituent l’éducation de base“. Cette disposition légale prise en compte dans le Plan sectoriel de l’éducation 2018-2030, adopté par le gouvernement le 13 juin 2018 signifie entre autres que “tout enfant qui accède au primaire doit être maintenu jusqu’en classe de 3ème au moins“. D’où, la pertinence de l’évaluation formative qui est non seulement liée au processus enseignement/apprentissage mais également à tout le cursus scolaire. Il s’en déduit que le but de l’évaluation dans ce contexte n’est pas de sanctionner l’apprenant mais de prendre connaissance des difficultés qu’il rencontre et d’y apporter des solutions appropriées…Trois conditions apparaissent donc indispensables pour la réduction de l’échec scolaire chez l’apprenant : tenir compte des différences individuelles dans l’apprentissage ; décaler les échéances d’évaluation pour disposer du temps nécessaire à la construction des savoirs et apprentissages ; évaluer le niveau atteint et apporter des remèdes aux lacunes de l’apprenant » précise la note circulaire du Memp. A cet effet, il est recommandé la mise en œuvre d’une formule de sous-cycle pour le passage systématique au cours suivant des apprenants du CI, CE1, CM1, exception faite à ceux qui ont été absents de façon remarquable ; l’activation du critère relatif à la maîtrise minimale dans deux évaluations sommatives sur trois pour déterminer les apprenants du Cours préparatoire (CP) et du Cours élémentaire 2ème année (CE2) susceptibles d’être promus. Et ceci, conformément aux dispositions de l’arrêté n°0279/MEMP/CAB/DC/SGM/DAF/INFRE/DEC/DIIP/DEP/SA/064/SGG16 du 30 novembre 2016 portant institution, organisation et déroulement des évaluations dans les classes des écoles primaires publiques et privées. Une décision qui pourrait bien susciter des réactions dans les tout prochains jours.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite