Lancement du livre ‘’Ma version’’: Komi Koutché parle du numérique et de l’Eco

418

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le livre ‘’Ma Version’’, pour Komi Koutché, serait trop réducteur s’il devrait seulement se contenter des affaires personnelles de son auteur. Pour lui, les problèmes auxquels le Bénin est aujourd’hui confronté vont au-delà de sa personne. Komi Koutché a découvert, grâce à l’exil forcé, auquel il est contraint depuis 2016, que le numérique représente une mine de richesse pour les jeunes africains et même Béninois qui vendent un peu partout dans le monde des applications qui font évoluer l’humanité. Il regrette qu’au Bénin, cet élan soit embrigadé par une loi sur le numérique qui fait de la contradiction un délit et qui sert à embastiller les jeunes.

- Advertisement -

L’Eco, une monnaie politique

Le Doctorant en économie à George Washington University s’est aussi penché sur la question de l’Eco, la nouvelle monnaie qui devrait remplacer le FCFA dans l’espace Cedeao. Pour Komi Koutché l’Eco, tel qu’il est lancé aujourd’hui, est tout saut une monnaie économique. C’est une monnaie politique dont l’objectif n’est certainement pas l’atténuation des fossés. Cette nouvelle monnaie, selon lui, ne change pas grand-chose par rapport au FCFA. Mais la question fondamentale qu’il se pose, est de savoir si le FCFA est la principale cause du sous-développement de l’Afrique ? « Ma position est mitigée dans la mesure où je pense qu’il y a des problèmes plus profonds comme la gouvernance dans nos pays. Il faut régler les questions internes », a-t-il laissé entendre. Pour Komi Koutché, la pertinence de l’Eco reste à discuter par rapport au préalable qui doit précéder la création d’une monnaie.

 

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite