Lancement de l’ouvrage ” Ma version” de Komi Koutché: Plus de 30 millions FCFA récoltés pour des œuvres sociales

442

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Annoncé pour être un évènement majeur, le lancement de l’essai politique de Komi Koutché intitulé ‘’Ma Version’’ a tenu toutes ses promesses, vendredi 28 août 2020. Il a eu lieu en ligne, avec des points de connexion en France, aux Etats-Unis, en Arabie Saoudite, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Sénégal, au Maroc, etc. Au Bénin, des personnalités politiques, figures de proue de l’Opposition, ont suivi en direct le lancement au Chant d’oiseau (Cotonou) et à Parakou. Au nombre de ceux-ci, il y avait Candide Azannaï, Eric Houndété, Amissétou Affo Djobo, Sadikou Alao, Nouréni Atchadé, Alassane Tigri, Saliou Akadiri, Maxime Houédjissin, Joseph Tamégnon, Gustave Assah et bien d’autres. Il y avait également en ligne, Olivier Fremond, ancien représentant résident de la banque mondiale au Bénin, Valentin Djènontin, Omar Arouna qui, de leurs lieux de résidence, ont apporté de vifs témoignages sur l’auteur de ‘’Ma Version’’. La vente aux enchères de l’ouvrage a permis de récolter plus de 30 millions FCFA qui serviront à des œuvres sociales.

Après Komi Koutché le cadre, Komi Koutché le politique,  Komi Koutché l’auteur est né. L’enfant d’Atokolibè justifie son entrée dans le cercle restreint des auteurs par la nécessité de laisser à la postérité sa part de vérité sur les tracasseries politico-administratives et judiciaires dont il fait objet depuis 2016 dans son pays le Bénin. Mais ‘’Ma Version’’ va au-delà d’un récit des faits qui concernent personnellement l’ancien ministre d’Etat, chargé de l’Economie et des finances et des programmes de dénationalisation. ‘’Ma Version’’, c’est aussi le regard de Komi Koutché sur la jeunesse africaine et sur la nouvelle monnaie Eco.

- Advertisement -

C’est à l’écrivaine et historienne d’origine sénégalaise Nabou Fall qu’est revenu l’honneur de présenter, depuis Abidjan, ‘’Ma Version’’, l’œuvre de Komi Koutché, publiée aux Editions St Honoré à Paris. On retient de son exposé que ‘’Ma Version’’ n’est rien d’autre que le récit d’un parcours initiatique d’un fils d’Afrique, du Bénin qui s’est imposé un silence violent face aux interprétations des uns et des autres, attendant le bon moment pour livrer sa vérité. L’essai, selon les dires de Nabou Fall, livre les frustrations nées de l’arrestation de Komi Koutché à Madrid, les accusations injustes de blanchiment d’argent, les trahisons douloureuses de pseudo proches, les agressions perpétrées sur sa famille restée au pays mais aussi la loyauté sans faille de certains amis et le soutien inconditionnel de son épouse. A la page 40, on peut lire : « Je vis depuis août 2016 à l’extérieur de mon pays le Bénin. J’ai décidé, après réflexion de refonder ma trajectoire et de renforcer davantage ma résilience en retournant sur les bancs de l’université. J’ai eu la chance d’avoir été admis à la célèbre George Washington University pour étancher ma soif de connaissances, mieux me réarmer afin d’être à la pointe des défis de notre temps en matière de développement ». Pour Nabou Fall, de chaque histoire, il existe plusieurs versions, plusieurs perspectives. Face aux rumeurs, aux titres accusateurs de certains médias, le livre vient, selon la présentatrice, mettre fin au doute qu’a suscité dans l’esprit de beaucoup de Béninois la version officielle, en livrant la version des faits tels que vécus par le concerné, l’ancien ministre d’Etat Komi Koutché. Mais, il a aussi un caractère pédagogique pour la jeunesse béninoise et africaine. Page 12: « le parcours aura été rapide mais riche d’expériences pour inspirer la suite de mon combat. Des milliers de jeunes, tous aussi talentueux, voire plus que moi, pourraient s’en servir,  et s’inspirer du fait qu’on peut partir de zéro et réussir. Je pensais qu’accéder au milieu politique était le plus grand défi pour un jeune de mon âge, j’étais motivé par le fait de servir ma patrie et de prouver que la jeunesse est capable de relever d’importants challenges (…)».

Le livre vendu aux enchères à plus de 30 millions FCFA

En même temps, la vente aux enchères du chef-d’œuvre de Komi Koutché se déroulait sur plusieurs plateformes. A la fin de la cérémonie, la dernière enchère sur Whatsapp est de 51 500 dollars et plus de 3100 dollars sur la plateforme Zoom. Ce qui fait au total 54 600 dollars, soit 30 086 865,90 FCFA. Selon la volonté de l’auteur, cette cagnotte va servir à financer des œuvres sociales au Bénin par le biais d’un Fonds spécial dénommé KAPITAL SOCIAL.

 

Bertrand HOUANHO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite