Mondial de pétanque Bénin 2022: Idrissou Ibrahima entre soulagement et espoir

876

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Bénin sera en 2022, le pays hôte du Championnat du monde de pétanque. Dans ce cadre, au cours d’une cérémonie de présentation qui a eu lieu samedi 08 août 2020 à Bénin Royal Hôtel de Cotonou, la mascotte du mondial de pétanque Bénin 2022 a été dévoilée. Présent à cette cérémonie, c’était un moment de soulagement et d’espoir pour Idrissou Ibrahima, président de la Confédération africaine des sports boules (Casb). 

 

Au fur et à mesure que les jours s’écoulent, la pression monte au niveau du pays hôte (le Bénin) mais aussi de la Casb, instance africaine de la pétanque. La réussite de ce grand rendez-vous boulistique sera à l’actif du Bénin et surtout de la Casb qui s’est personnellement impliquée à travers son président Idrissou Ibrahima afin que la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal (Fipjp) confie au Bénin cette organisation. Et la présentation de la mascotte le 8 août dernier n’est qu’un soulagement pour l’ancien président de la Fédération béninoise de pétanque (Fbp).

«C’est en effet, un réel plaisir de voir ce jour arriver, pour marquer réellement le lancement du long processus qui nous conduira en 2022», se réjouit le président de la Casb qui était animé d’un double sentiment. «Un double sentiment de satisfaction m’anime en ce moment. Oui, sentiment de satisfaction : tiendra ou ne tiendra-t-il pas ?», se demandait-il. A en croire l’ancien député à l’Assemblée nationale du Bénin, cette présentation de la mascotte du mondial de pétanque vient lever un coin de voile sur le strict respect de l’engagement de la République du Bénin à abriter le prochain Championnat du monde de pétanque effectivement en 2022.

«J’ai donc le sentiment que nous sommes arrivés à bon port (…)», dira-t-il avant de saluer le dynamisme du Ministre des sports, Oswald Homeky pour son implication personnelle et l’attention soutenue dont-il a fait preuve depuis le dépôt du dossier de candidature du Bénin, passant par Paris, la Belgique, la Chine et le Cambodge.

Encore un long chemin à parcourir…

Cette présentation de la mascotte n’est qu’une partie du chemin à parcourir dans l’organisation et la réussite de ce mondial de pétanque au Bénin, qui nécessite la construction d’un boulodrome de norme internationale. Pour le président de la Casb, cette construction exige de toutes les parties prenantes, abnégation et sacrifices, pour faire de cette édition, un modèle d’organisation et de réussite. «En se lançant dans l’organisation d’un championnat mondial, la Fédération béninoise de pétanque (Fbp) a comme noble ambition de créer un espace de brassage et de partage des valeurs culturelles que nos peuples ont en commun et qui s’expriment sans frontière, dans notre vie quotidienne», a fait remarquer le patron des boules en Afrique avant de rappeler que l’objectif de la Casb est que cette compétition boulistique mondiale se réalise dans la solidarité, la fraternité, la paix et la concorde entre toutes les composantes du monde des sports boules, notamment la pétanque.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite