Valorisation de la danse traditionnelle béninoise: Grâce à l’accompagnement du Fonds des Arts et de la Culture

1 118

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Fatima Orougouba, en collaboration avec la troupe folklorique et théâtrale les “Supers Anges Hwendo na bua”, a organisé du 03 au 7 août dernier, une résidence de renforcement des capacités des artistes danseuses au rythme et à la danse zinli. C’est un projet du Collectif des Femmes Danseuses, porté par Fatima Orougouba et mis en œuvre dans le village d’Adjarra Honvê dans l’arrondissement de Pahou dans le respect des mesures barrières.

 

Trente (30) danseuses sélectionnées dans plusieurs catégories sociales et de différentes tranches d’âge sont les participantes de ladite résidence. Elle a été composée d’élèves, étudiantes, et professionnelles des troupes civiles de danses et ballets. Cet atelier de formation est placé sous la supervision du professeur Alladé Coffi Adolphe et dirigé par Aubin Ayi assisté d’Eric Koukpaki (percussionniste en chef), Mathieu Odjo, Wilfried Tollo, Franck Alladé, Franck Aglikpé et bien d’autres. Ils sont tous chanteurs, danseurs ou percussionnistes professionnels de l’Association “Supers Anges”. Un spectacle de restitution a été offert au public, vendredi 7 août 2020, à l‘espace culturel de la “Cité des supers Anges Hwendo na bua” du Bénin. Ladite restitution a été faite en présence du directeur du Fonds des arts et de la culture, du directeur de l’Ensemble artistique national et d’autres personnalités du secteur des arts et de la culture. A cette occasion, le groupe des stagiaires a été subdivisé en trois parties. Une partie à la percussion, un duo au lead vocal, et le reste dans la chorégraphie. Le chœur a été constitué par l’ensemble. Les femmes ont démontré leurs capacités techniques à tenir les percussions du rythme zinli et l’ont assuré avec adresse et justesse.

 

Prestation bien accueillie

Leur porte-parole Nadjibath Ibrahim a, dans son discours, remercié la Direction générale du Fonds des Arts et de la Culture et son premier responsable Gilbert Déou Malé pour avoir accompagné l’initiative. Elle a profité de la présence du Dg/Fac pour émettre une doléance. Elle a sollicité un appui complémentaire pour les perspectives visant à étendre la présente formation à d’autres femmes artistes danseuses dans les autres départements du pays. Après les mots de soutien de Jean Pierre Hounti Kiki, président de la confédération de musique traditionnelle, de Marcel Zounon directeur de l’Ensemble artistique national, ce fut le tour du Directeur du Fonds des Arts et de la Culture. Ce dernier, comme à son habitude, a commencé son discours par une chanson. Il a félicité les participantes pour leur performance. Il dit avoir pris bonne note de leurs doléances et promet étudier la suite avec ses services compétents, car « les bonnes initiatives du genre méritent d’être pérennisées ». “La cité des Supers Anges” est située à Adjarra-Hounvê. Elle s’étend sur 4 hectares morcelés en plusieurs parcelles ou carrés, attribués à chaque sociétaire de la troupe, selon les informations du Professeur Alladé Coffi Adolphe, fondateur des “Supers anges Hwendo Na bua” du Bénin. Cette troupe a été depuis octobre 1986.

 

Julien T. (Coll.)

 

En Bref : Gilbert Déou Malè au chevet de ‘’Otis Newton’’

Le Directeur général du Fonds des Arts et de la Culture, Gilbert Déou Malè était ce week-end au domicile de l’artiste compositeur Otis Pétros Hountondji alias Otis Newton, fils de feu Nestor Hountondji, ancien gendarme musicien, ancien membre fondateur des Volcans de la capitale. Objectif: s’enquérir de l’état de santé de l’artiste après une période de malaise et lui réitérer le soutien du Ministre Jean-Michel Abimbola.

 

 

En Bref :

L’artiste béninoise de musique traditionnelle, Hovinou Pélagie Aimée alias _ »Adize Oklounonton »  sort un nouveau single aux populations en vue de les accompagner à l’occasion de la fête de l’Assomption.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite