Sexualité/Succion de l’oreille par les partenaires: Attention : Perforation du tympan, infection et traumatisme

789

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Une autre forme de violences sexuelles sur la femme)

La succion de l’oreille est, entre autres, une manière d’aborder son ou sa partenaire au lit. Une conduite qui, selon des témoignages, ne va pas sans torts. Nous abordons le sujet avec le Docteur Senanmin Agossou, Spécialiste Orl, Otho (oreilles), rhino (nez et voies nasales), laryngologie (larynx), Chef service Orl de l’hôpital de zone de Calavi.

Alors même que les spécialistes Orl demandent de s’abstenir de faire pénétrer le bâtonnet ouaté (coton-tige) dans nos oreilles, comment expliquer que les partenaires, pour manifester leur désir sexuel, en arrivent à y mettre la langue? A sucer (et non caresser) l’oreille de leur partenaire? A y laisser dégouliner de la salive? Pendant ce temps, les douleurs qui en émanent et qui amènent à pousser des cris sont d’emblée reliées à l’état jouissif de la personne alors même qu’elles sont révélatrices d’un mal être. On pense à tort ou à raison que celle-ci est excitée. D’aucuns, pour soumettre par exemple la femme à leur appétit, s’en donnent à cœur joie. Best of : « Chez moi, ça se passe comme ça surtout quand je n’ai pas envie. On fait semblant de te caresser l’oreille et brusquement on se met à la sucer. A vouloir crier, tu risques de mettre ton voisinage au courant. Donc, je cède parce que là, la douleur est trop forte. Et, tu finis l’amour en ayant mal à l’oreille, tu as du mal à même parler, à faire des mouvements», confie A.S, femme au foyer. Et de poursuivre «Quand c’est comme ça, je penche la tête et tape doucement l’oreille qui a été sucée parce que ça donne l’impression qu’il y a quelque chose dedans ; ça se bouche, je n’entends plus bien de ce côté et ça peut prendre deux jours. Je prends du paracétamol et j’essaye aussi de nettoyer avec du coton-tige». «Moi j’aime qu’on me caresse les oreilles. Des bises par ci par là au niveau de l’oreille ou même que mon homme y laisse échapper ses expirations. Je sens des frissons qui parcourent mon corps (Rire). Mais, j’avoue aussi que parfois, il suce ça. Il envoie la langue dans l’orifice, là où on fait passer le coton-tige ou carrément se saisir de mon oreille avec sa bouche et se met à la sucer. Pour les quelques fois, la douleur que j’ai ressentie m’a amenée à en parler avec lui et il a cessé. Je ne peux pas expliquer la douleur mais ça fait très mal. Parfois, après même l’acte sexuel, on n’arrive plus à bailler», complète maman Rouchdane. Mais le cas qui va susciter la rédaction de cet article se révèle vraisemblablement plus inquiétant : «Je ne vais pas entrer dans les détails. Mais ce jour-là, j’ai eu vraiment peur puisque de mon oreille droite coulait du sang…La douleur au niveau de mon tympan était telle…J’ai eu honte d’aller à l’hôpital. Comment vais-je expliquer ça au Docteur ? J’ai dû prendre du coton que j’ai imbibé d’alcool et que j’ai envoyé à l’intérieur de l’oreille. J’ai traîné cette douleur pendant des jours», confesse une anonyme.

Des témoignages pas si banals puisque la partie immergée de l’iceberg peut amener à revoir les habitudes. Ceci, eu égard aux signes (écoulement de sang, oreille bouchée, douleurs intenses, baisse de l’audition, le développement d’acouphènes ou bourdonnement d’oreille) et considérant la délicatesse et l’importance de cet organe qu’est l’oreille pour l’être humain. «L’oreille est un organe de sens et la convergence de plusieurs nerfs qu’on appelle paire crâniennes au nombre de 5, en font un organe très sensible et sensuel», définit le Docteur Senanmin Agossou. Pour le Spécialiste Orl, ce fait explique l’attrait sensuel et l’intérêt porté à cet organe par les partenaires du désir sexuel. Cependant, alerte-t-il, au-delà de la délicatesse que ce geste devait comporter et représenter, on aboutit à un traumatisme de l’oreille qui induit une lésion par la succion. En effet, «la succion créé une pression inversée qui attire le tympan et les osselets qui sont des organes nobles impliqués dans la transmission sonore. Cette pression négative d’aspiration ne peut que léser les organes nobles que sont le tympan et les osselets», fait-il savoir. Plus explicite et abordant les conséquences, nous pouvons retenir qu’une «plaie du tympan entraîne une douleur vive, une rougeur et un écoulement sanguinolent et cela peut aller à la perforation du tympan».  «Et, je me souviens avoir reçu une dame en consultation dans les mêmes circonstances», confirme l’Orl.

- Advertisement -

 

Briser les limites de la honte

Sujet sensible, l’aborder avec un Spécialiste n’est pas toujours aisé, il faut cependant s’affranchir du sentiment de culpabilité pour se faire consulter. En effet, à y voir de près, il y a lieu de supplanter la honte. Celles ou ceux qui n’ont pas le courage dans un cas pareil d’aller se faire consulter «s’exposent soit à une infection, soit à la surdité» alors même qu’un traitement aura suffi. «Le traitement se fait parce qu’il peut y avoir des infections ou congestions hémorragiques. C’est un épanchement de sang justement qui a lieu dans la caisse du tympan du fait du traumatisme pouvant finir par une infection… La présence de salive entraîne en réalité une gêne légère qui devrait disparaître au nettoyage même si ce geste reste délicat et de nécessité extrême. Le traitement en cas de traumatisme est liée au type de lésion…Il faut calmer la douleur avec l’aide d’antalgique ou d’anti-inflammatoires parfois cortisonés…La prescription de gouttes auriculaires ou d’antibiotiques est à la discrétion du médecin après un examen approfondi de l’oreille. Il est aussi conseillé le  lavage d’oreille à l’eau tiède de préférence par un médecin», rassure Docteur Senanmin Agossou. ‘’Le café du pauvre’’, on ne cessera de le dire, procure de considérables bienfaits.  Mais, de là, à en sortir avec des lésions de l’appareil auditif, mérite qu’on fasse des choix conséquents pour une vie sexuelle épanouie. Les recherches ont prouvé que ‘’de nombreuses personnes sont très sensibles du lobule de l’oreille. Alors, autant profiter de cette zone érogène insolite. Embrassez donc votre partenaire dans le cou et remontez jusqu’au lobule pour le titiller en douceur avec votre langue’’. Cette solution, nous semble-t-il, est meilleure.

Les formes de violences faites aux femmes n’ont pas fini de révéler leur dessous. Au nombre des témoignages ‘’intimes’’ recueillis pour la rédaction de cet article, des cas de viols, d’agressions sexuelles et violences conjugales à travers la succion de l’oreille ont été évoqués. L’oreille de la femme est prise en otage dans la bouche de son ‘’agresseur’’ et, soit elle cède, soit elle prend le risque de souffrir des troubles de l’audition. Prise entre cette peur et la pression sans cesse croissante exercée sur son tympan, l’intense douleur qui en dégage, elle se plie.  Dans les différents cas, les victimes pour des raisons d’ordre professionnel, familial et pour préserver leur dignité et ne pas sentir le poids de la société, préfèrent le silence. C’est dire que la lutte doit se poursuivre pour une restauration complète des droits de la femme.

 

C.K

 Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite