Football: Bientôt deux ans à la tête du secrétariat général de la Fbf Claude Paqui, discrétion et pragmatisme au travail

591

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Elu samedi 25 août 2018 à la tête de la Fédération béninoise de football (Fbf), Mathurin de Chacus a décidé de  confier l’administration de la maison du football béninois à un intrus qui connaissait bien la maison Fbf. Il s’agit de Claude Paqui, promu secrétaire général de la Fbf, le 28 août 2018. Bientôt deux ans à la tête du secrétariat général de la Fbf, Claude Paqui, conjugue discrétion, abnégation, pragmatisme et professionnalisme au service du fonctionnement du football béninois.

- Advertisement -

Il n’était pas un novice en la matière. Dès sa nomination au poste du secrétaire général de la Fbf, il a prouvé aux sceptiques par sa détermination et sa volonté au travail qu’il est l’homme idéal à ce poste. Au fur et à mesure que les jours passent, Claude Paqui confirme simplement tout le bien que le président Mathurin de Chacus pense de lui. En deux ans, il a épaté le monde footballistique béninois à travers son pragmatisme, son dynamisme, son professionnalisme et sa discrétion dans les prises de décision. Durant ces deux ans, le secrétaire général de la Fbf a été en phase avec les statuts de l’instance du football béninois en les appliquant comme une lettre à la poste. Et beaucoup d’innovations ont été observées. Sa grande capacité d’écoute et sa connaissance des lois sur le football font de lui un grand homme de culture. Le chantre de «Bénin Football Nouveau départ» avait vu juste.

La carte de visite de l’homme et son tempo à coordonner et à œuvrer pour  la bonne marche des tâches administratives de la Fbf continue de séduire plus d’un. Le patron de la Fbf qui, au soir de son plébiscite (50 voix pour, 18 contre, 1 abstention et 1 bulletin nul), avait trouvé en lui, un collaborateur avéré, capable d’exécuter les tâches sans complaisance et avec beaucoup de rigueur. Comme un chirurgien (en médecine moderne) ou un maestro sur un rectangle vert, Claude Paqui fait son boulot dans les règles de l’art sans tambour ni trompette. Son capital d’expériences et son séjour de plusieurs années à la tête de l’administration du club le plus titré du Bénin (les Dragons de l’Ouémé avec 12 titres) militent en sa faveur, le rendent utile à plus d’un titre et font de lui, l’homme parfait et idéal à ce poste stratégique de la Fbf. L’homme de l’ombre qu’il fut aux côtés du président Mathurin de Chacus lui permet aujourd’hui de lier abnégation, pragmatisme dans le travail afin de rendre plus professionnelle l’administration du sport-roi béninois. En deux ans, Claude Paqui a prouvé et a démontré à la face du monde footballistique béninois qu’il est tout simplement l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Il a comblé les attentes.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite