Bénin/ Mesures barrières contre la propagation du Coronavirus: Les Banques peuvent faire mieux

483

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’édiction des mesures barrières pour lutter contre la propagation du Coronavirus bien que saluée ne va pas sans murmures. Si, en soi, elles ne posent pas de problème, leur mise en œuvre par endroits rend de mauvaise humeur. C’est le cas dans certaines banques.

 

Les clients sont en peine.  En ce temps de pandémie où il est recommandé des garde-fous, il ne leur est pas aisé de faire leurs opérations dans les banques. En effet,  dans l’esprit de faire respecter la distanciation sociale, désormais, à ces lieux, les clients sont pris par lot de 10 ou 15 voire 20 selon l’espace disponible à l’intérieur. Le reste est laissé au dehors et c’est toute une tannée. Pour ceux qui empruntent le trajet quittant Calavi pour Cotonou, le constat est tangible. Par exemple, que ce soit au carrefour Mènontin, à quelques mètres après le carrefour Agontikon, ou même à St-Michel, le spectacle qu’offrent les différentes banques est indigne d’elles. Et, la situation s’observe au niveau de toutes les grandes villes du pays.

- Advertisement -

En attendant leur tour de passage, ces partenaires des banques, dans un long fil d’attente, sont exposés aux intempéries. Allant de la poussière que renvoie sans cesse le vent, ils sont séchés au soleil, exposés au regard des passants (pourtant, se rendre en banque a toujours été presque secret) et donc, à l’insécurité puisqu’il y arrive qu’à la sortie d’une banque, que le client soit pris en filature. Par ailleurs, sans siège pour s’asseoir, on en voit assis à même le sol devant la banque, dans les escaliers ou debout pendant des heures espérant passer. A quelques exceptions près (certaines ont installé des bâches et chaises au dehors mais le grand nombre ne trouve pas la place), pas de politique d’installation de bâche et de chaise. La démultiplication des guichets et caisses ne serait-ce que pour traverser ce mauvais temps peine à prendre. Malgré le contexte, il y arrive même qu’une seule caisse soit fonctionnelle alors qu’ils sont des dizaines et dizaines à attendre pour faire leurs opérations.

Pendant ce temps, au dehors, ça jase, ça va et vient à oublier la distance de sécurité. Comme si, l’installation de dispositifs de lavage de main, la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, la prise de température et le port de masque suffisent pour crier victoire. Ne faudrait-il pas alors que les banques définissent de nouvelles stratégies pour contenir au jour le jour, le flux de clients de sorte qu’en voulant endormir l’enfant, qu’on ne le réveille pas ? Il est vrai, visiblement conscientes du fait, elles ont au début de cette maladie appelé ces derniers à privilégier les opérations en ligne ou à distance mais là encore, des difficultés demeurent.

Le e-banking

En réalité, tout le monde ne peut le faire (l’opération en ligne) et donc, il est du devoir de la banque de prendre des dispositions conséquentes, pense un client. D’un autre côté, «Le e-banking au Bénin est beaucoup plus compliqué dans la pratique et doit être relooké en ce qui concerne certaines banques… C’est normalement l’alternative sûre qui devrait permettre aux clients de faire des opérations sans se rendre dans ces banques. Les banques proposent des opérations digitales et des applications qui devraient permettre aux clients de ne pas se déplacer pour les agences avant de faire leurs opérations. Mais, il se fait que ces applications sont compliquées, lourdes et difficiles à utiliser pour certains. Ainsi, ils sont tout le temps obligés d’aller à la banque…Il y a tout un défaut sur certaines plateformes numériques qu’elles proposent ces banques. Qu’elles essaient d’agir là. De mieux orienter leurs services vers la digitalisation avec des applications simples et moins lourdes. Cela permettra aux clients en ces temps de pandémie, de faire depuis chez eux, les opérations via les services de téléphonies mobiles», expose cet autre. Citant nommément  une banque, il a affirmé : «quand tu fais par exemple un dépôt mobile vers ta banque, tu ne peux pas contrôler directement ton compte alors que ça doit être une garantie pour le client. S’il faut faire de dépôt sur son compte et ne pas pouvoir contrôler son solde, il faut nécessairement faire le déplacement de la banque. J’ai essayé deux fois, ça me dit que j’aurai un message me renseignant sur mon solde, mais rien. J’ai depuis cette deuxième opération, refusé d’utiliser la plateforme. Et je suis convaincu que c’est le cas pour d’autres clients aussi», déplore-t-il.

 

 

C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite