Démantèlement de ghettos à Parakou: 6 individus dont 3 femmes arrêtés

1 715

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des objets volés saisis

Le commissaire du deuxième arrondissement de Parakou Charles Kindédohoun à la tête d’une équipe des éléments de son unité, a mené une opération coup de poing dans la matinée du vendredi 24 Juillet 2020 dans plusieurs maisons transformées en ghettos dans la ville de Parakou.

 

Au total, six (06) individus dont trois (03) femmes ont été interpellés, deux ghettos démantelés et des objets volés saisis. Telle est la moisson de cette opération. En effet, les renseignements fournis à la police font état de ce qu’il s’agit de  deux différentes maisons dans la ville de Parakou où s’anime le marché de vente de stupéfiants et où convergent des objets issus des cambriolages et vols de tout genre dans la ville de Parakou.

- Advertisement -

Dans la première maison, deux (02) chambres  identifiées comme habitées par des repris de justice ont fait l’objet d’une fouille  minutieuse. La fouille a permis de retrouver et de saisir des objets d’origine douteuse et sans pièces justificatives. Il s’agit notamment  des outils de cambriolage, deux (02) motocyclettes de marque DAYANG, des postes téléviseurs, (02) postes téléviseurs écran 26 et 32 de marques Samsung et LG, du chanvre indien (05g), des cartes sim MTN et MOOV, deux (02) listes de clients consommateurs de stupéfiants reconnus repris de justice et des papiers servant à consommer du chanvre indien et un (01) masque  noir griffé de l’insigne DANGER de MORT.

La moisson a été plus que bonne au niveau de la seconde maison. C’est un handicapé moteur qui a transformé sa chambre en ghetto en plein cœur de la ville de Parakou. Il y vend de la drogue et autres stupéfiants. La police républicaine a saisi chez lui, une importante quantité de chanvre indien évaluée à la poste à 5,250 kg. A cela s’ajoute, plusieurs objets issus de cambriolage et des outils de cambriolage et de braquage. Il s’agit essentiellement d’un (01) pistolet électrique, des postes téléviseurs, des tenues treillis et béret de l’armée béninoise, des clés USB, des bouteilles contenant de l’alcool et du chanvre indien, un masque de braquage, deux machettes, des cartons de papier de consommation de chanvre indien, deux ordinateurs portatifs, des téléphones portables, une boîte de comprimés, un disque dur externe, des mémoires RAM d’ordinateur et une somme de 76.580 FCFA, recette de la vente de stupéfiants de la journée du jeudi, veille de l’opération.

 

Albérique HOUNDJO Br/Borgou-Alibori

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite