Communiqué de presse

464

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La DFC établit une équipe régionale basée en Afrique

DFC, la Société de financement du développement international des États-Unis

- Advertisement -

Le 14 juillet 2020

Le programme de conseillers en investissement pour l’Afrique permettra d’accroître l’engagement de la DFC sur le continent

WASHINGTON – La Société de financement du développement international des États-Unis (DFC) a annoncé aujourd’hui qu’elle lançait le programme de conseillers en investissement pour l’Afrique (Africa Investment Advisor Program), qui établit une équipe régionale basée en Afrique. L’équipe équipera la DFC afin de faire progresser pro-activement les investissements et élargir son portefeuille dans cette région prioritaire, en particulier alors que l’Afrique continue à répondre aux répercussions sur la santé comme sur l’économie de la pandémie de COVID-19.

« Le lancement de cette équipe à un moment où de nombreux investisseurs sont nerveux à propos des marchés émergents souligne l’engagement de la DFC à l’égard de l’Afrique, » a déclaré le directeur général de la DFC pour l’Afrique, Worku Gachou. « Aujourd’hui plus que jamais, l’Afrique a besoin des investissements du secteur privé. La DFC continue de voir des opportunités significatives sur le continent et a hâte de tirer parti de sa nouvelle empreinte régionale afin de réaliser ce potentiel ».

« Le déploiement de conseillers en investissements de la DFC en Afrique fait avancer l’une de nos principales priorités : accroître les échanges commerciaux et les investissements entre les États-Unis et l’Afrique, » a dit le secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines Tibor Nagy. « Les nouveaux conseillers complèteront et amélioreront nos équipes de négociation basées dans les ambassades américaines à travers le continent afin de créer davantage de débouchés pour les entreprises américaines et africaines. »

La nouvelle équipe régionale sera composée de conseillers en investissements basés en Afrique de l’Est, en Afrique de l’Ouest, en Afrique australe et dans la Corne de l’Afrique. Les conseillers seront chargés de rechercher des possibilités d’investissements à travers le continent, travaillant de concert avec les ambassades américaines et les missions de l’USAID et appuyant leurs collègues de la DFC à Washington, en fournissant une diligence raisonnable et un suivi des projets sur le terrain.

Les postes seront financés par le département d’État des États-Unis et les contrats seront établis par le biais de CrossBoundary, qui a obtenu le contrat du programme à la suite d’un appel d’offres. CrossBoundary est un cabinet d’investissement et de conseil axés sur l’impact avec de nombreuses années d’expérience en Afrique subsaharienne et sur les marchés frontières.

L’annonce intervient à un moment particulièrement critique alors que la COVID-19 continue à toucher les communautés à travers l’Afrique, où la perte cumulée du PIB attribuable à la pandémie est estimée à un montant pouvant atteindre 236 milliards USD d’ici 2021. La DFC peut jouer un rôle important alors que les capitaux commerciaux fuient les marchés émergents dans le monde en réaction à l’incertitude créée par la pandémie.

Pour soumettre une proposition de projet propre à l’Afrique à des fins d’investissement, envoyez un courrier électronique à africa@dfc.gov.

L’Afrique est une haute priorité pour la DFC : l’agence a actuellement investi quelque 8 milliards USD dans plus de 300 projets sur le continent. Ces investissements permettent de construire des infrastructures essentielles ; d’accroître l’accès aux soins de santé, à l’énergie et la technologie ; et de faire progresser l’inclusion financière, en particulier pour les petites entreprises et les femmes chefs d’entreprise. L’Afrique fait également l’objet de plusieurs initiatives de la DFC dont Connect Africa, 2X Africa, et son Health and Prosperity Initiative.

Les programmes de la DFC en Afrique font aussi progresser l’initiative de l’administration Prosper Africa, qui vise à canaliser les outils et les ressources du gouvernement américain afin d’augmenter de manière substantielle le commerce et les investissements bilatéraux entre les États-Unis et l’Afrique. En février, le président Donald J. Trump avait nommé Adam Boehler, PDG de la DFC, à titre de directeur exécutif de l’initiative.

La Société de financement du développement international des États-Unis (DFC) est la banque de développement des États-Unis. La DFC s’associe au secteur privé pour financer des solutions aux défis les plus critiques auxquels le monde en développement est confronté aujourd’hui. Nous investissons dans des secteurs tels que l’énergie, les soins de santé, les infrastructures essentielles et la technologie. La DFC fournit également des financements aux petites entreprises et aux femmes entrepreneurs afin de créer des emplois sur les marchés émergents. Les investissements de DFC adhèrent à des normes élevées et respectent l’environnement, les droits de l’homme et les droits des travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite