Libre participation à la présidentielle de 2021: Les jeunes de l’Opposition exigent la levée des barrières

1 941

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Réunis au sein de la Coalition des Jeunes de l’Opposition (Cjo), les jeunes opposants au régime de la Rupture ont donné de la voix. A l’occasion d’une conférence de presse à Cococodji, dans la commune d’Abomey-Calavi, ils ont dénoncé les barrières érigées pour empêcher une partie de la classe politique à participer à l’élection présidentielle de 2021.

 

Voici en quelques points les constats faits et les propositions pour une participation saine à la présidentielle de 2021.

Les jeunes leaders de l’Opposition ont fait constater qu’au Bénin :

– les libertés individuelles et collectives sont confisquées, que la presse est bâillonnée et que les institutions de la République sont vassalisées;

– plusieurs barrières sont érigées pour empêcher une partie de la classe politique, surtout les partis politiques d’opposition de participer aux élections législatives, communales et présidentielles;

– Aucune élection juste, inclusive, transparente et pacifique n’est possible avec la loi sur le parrainage, le code électoral et la charte des partis en l’état, une assemblée nationale monocolore, une cour constitutionnelle dirigée par l’avocat personnel du chef de l’État et une CENA aux ordres;

Après avoir dénoncé et condamné la situation socio-politique actuelle du pays, la Coalition des Jeunes de l’Opposition (CJO) propose des options ci-après, pour la paix et l’unité nationale :

– Que le Président de la République utilise les prérogatives que lui accorde la Constitution, pour supprimer la condition de Parrainage pour le compte des élections présidentielles de 2021;

– Que le Président de la République en tant qu’élu du peuple et garant de la paix, agisse conformément au serment qu’il a prêté à l’article 53 de notre constitution pour servir l’intérêt général et l’intérêt supérieur de la nation béninoise ;

– Que le Président de la République mette sur pieds un Comité de Réconciliation et de Paix, pour décider du retour en urgence des exilés politiques et de la libération des détenus et prisonniers d’opinion afin qu’ils participent à la gestion et au développement de notre Patrie commune, le Bénin.

En guise de conclusion, les jeunes leaders de l’opposition invitent le peuple souverain à rester debout de façon pacifique pour barrer la voie à toute forme d’exclusion de la gestion publique du pays. La coalition a invité le peuple souverain à rester debout dans son refus face à la confiscation de ses droits.

 Avec une ferme conviction, les jeunes de l’opposition appellent à une élection présidentielle juste, inclusive, transparente, et pacifique.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite