Obtention de Master en économie à la Faseg à l’Uac: Romaric Bocco obtient la mention Bien

645

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Il expose les effets des dépenses publiques d’éducation sur la croissance économique)

- Advertisement -

Après avoir obtenu son premier Master en Statistiques Appliquées pour l’entreprise portant sur «l’évolution des salaires en France», à l’Université de Rennes 2 (Campus Ville Jean), Romaric Bocco ajoute un nouveau Master à son curriculum vitae. Mercredi 8 juillet 2020, à l’Université d’Abomey-Calavi, il décroche son Master en économie avec la mention Bien.

«Effets des dépenses publiques d’éducation sur la croissance économique au Bénin». C’est le thème sur lequel Romaric Bocco à fonder ses recherches afin de se familiariser avec les données statistiques du Bénin et de produire une étude là-dessus. Sous la direction du Professeur titulaire à la Faseg/Uac, Charlemagne Igué (Ex doyen de la Faseg), le sujet avait pour objectif global de mesurer les effets des dépenses publiques d’éducation sur la croissance économique des ménages au Bénin. Ce qui a poussé Romaric Bocco à, d’une part, analyser  la relation qui existe entre les investissements publics dans le secteur de l’éducation et le développement économique du Bénin et d’autre part, à estimer l’effet du ratio Elève/Enseignant dans le secteur de l’éducation sur le développement économique du Bénin. A cet effet, tout en collectant et traitant les données puis analysant les résultats obtenus, il a émis deux hypothèses.

D’abord, une augmentation des investissements publics dans le secteur de l’éducation entraînerait une augmentation ou une amélioration du développement économique du Bénin et ensuite, le ratio Elève/Enseignant dans le secteur de l‘éducation influencerait positivement le développement économique du Bénin. Après démonstration et  explication devant les membres du jury que sont Prof Charlemagne Igué (président du jury), Dr Michel Ahohounkpanzou (vice-président) et Dr Orphée Deo-Gratias Zoundji (membre du jury), les hypothèses émises sont vérifiées. Romaric Bocco décroche donc son Master en économie avec la mention Bien. Pour lui, il est à noter que les investissements publics dans le secteur de l’éducation surtout le primaire, influencent positivement et significativement la croissance économique du Bénin, donc, réduisent la pauvreté alors que, le ratio Elève/Enseignant au primaire l’influence négativement et significativement. Il estime que le gouvernement béninois a travers ses reformes «Scolarité gratuite au primaire, programme d’alphabétisation et autres» démontre que ce thème de recherche devrait être plus approfondi puisqu’il est important pour le développement économique au Bénin.

 

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite