Bepc dans le Zou: Les candidats composent dans des conditions sanitaires appropriées

559

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La propagation du Coronavirus n’a pas empêché les autorités en charge de l’éducation d’organiser les examens nationaux  de fin d’année. Comme prévu, la phase écrite du Brevet d’étude du premier cycle (Bepc) a démarré, hier lundi 13 juillet 2020, sur toute l’étendue du territoire national. Au niveau départemental, c’est le Ceg1/Abomey qui a abrité la cérémonie de lancement présidé par le préfet Firmin Aimé Kouton. Selon les statistiques, 13.040 candidats inscrits, dont  6.659 filles et  7.381 garçons répartis dans 20 salles, sont à l’assaut du Bepc.  A en croire l’autorité préfectorale, les candidats composent dans des conditions sanitaires normales puisque toutes les dispositions ont été prises pour protéger les enfants. La distanciation sociale respectée, des dispositifs de lavage de mains et du  gel hydro alcoolique disponibles et chaque candidat avec sa bavette. Quant aux surveillants, il leur a demandé de faire respecter aux apprenants les  gestes barrières et d’éviter les promenades à l’intérieur de la salle en vue de minimiser les éventuels risques de propagation.  Antoine Djédou,  le maire d’Abomey, a pour sa part conseillé aux candidats de bien travailler afin  de permettre à sa Commune d’être la première au plan départemental. Pour Dieudonné Gambiala,  Directeur départemental des enseignements secondaire, de la formation technique et professionnelle (Ddesftp) du Zou, les enseignants ont bien accompli leurs devoirs sur le terrain.  « Ce qui est nouveau dans l’organisation de cet examen est la gestion de la pandémie» a-t-il confié.

 

Fernand Kinmahou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite