Etude diagnostique sur le potentiel touristique dans le Mono: La séance de validation du rapport intermédiaire est effective

404

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A la faveur d’une assise, les animateurs communaux, les chefs services de développement local et de la planification des communes du Mono ont siégé pour réfléchir autour du rapport intermédiaire sur le potentiel touristique du département. L’activité se déroule dans la salle de conférence de la Mairie de Comè ce 8 juillet 2020. Etait présente, l’équipe de pilotage du projet CIRTOUM. 

Sous l’égide de l’autorité de tutelle des communes du Mono, il a été organisée le 25 juin 2020, la rentrée solennelle des élus communaux et municipaux du Mono. Ce cadre offre une occasion pour l’exécutif communal du Mono de se familiariser avec son autorité de tutelle tout en s’appropriant des défis, principes de gestion de leur territoire et opportunités permettant d’engager leurs communes sur la voie du développement touristique. C’est ainsi que le Directeur Exécutif du Groupement Intercommunal du Mono (GI-MONO) a été invité par le préfet du Mono pour présenter aux nouveaux élus locaux, l’institution dont il est le bras opérationnel. A suivre la communication du directeur exécutif de GI-MONO ce 08 Juillet 2020, l’on retient que l’institution intercommunale travaille malgré les conditions difficiles, pour la captation des opportunités, la mobilisation de ressources qui sont déployées dans des activités favorables au développement. Dans ses propos, il est à noter que depuis la création de GI-MONO, plus de trois milliards ont été mobilisés auprès de divers partenaires et suite à des appels à projets pour conduire divers projets de développement. Parmi ceux-ci, il y a: la gestion Intercommunale des Déchets Ménagères (GIDSM) (réalisé avec un financement d’un milliard et demi), le Projet d’Optimisation des Ressources Fiscales du Mono (PORFM) (en cours de réalisation avec un budget d’environ 750 millions), la Création d’un Circuit Touristique Intercommunal durable dans le département du Mono (CIRTOUM) (en cours de réalisation avec un budget de plus de 390 millions). La présentation de ce dernier projet a bénéficié de l’attention des maires présents au cours de cette  rentrée solennelle. Ils ont suivi avec attention, les activités prévues, leur niveau d’avancement et les mesures et dynamisme à mettre en place pour les mener à bien. A cet effet, les autorités communales d’Athiémé, de Bopa, de Comè, de Grand-Popo, de Houéyogbé et de Lokossa, tous présents à cette rencontre, retournent dans leurs communes respectives galvanisées du fait qu’elles peuvent compter sur GI-MONO pour accélérer le processus de développement. Mieux, elles rentrent en sachant que l’institution intercommunale est sur le terrain, dans des actions pratiques comme celle du CIRTOUM qui prévoit: l’aménagement de 12 sites touristiques et de leur voie d’accès, la création de 6 quartiers modèles sans déchets plastiques, la formation des acteurs du tourisme, la mise en place et le réseautage des syndicats d’initiatives ou cadres de concertation. Cette riche présentation qui rend compte de ce que l’on peut appeler les exploits des acteurs de l’intercommunalité a séduit l’ensemble de l’exécutif communal. L’unanimité est faite sur l’importance et le leadership de GI-MONO. Considérée comme une mine d’or par le préfet du Mono, monsieur Comlan Sedjro Zinsou, et comme label Mono de développement par le Secrétaire général du département du Mono, monsieur Sègla Arnaud AGON, cette institution s’est vue confier le rôle de moteur dans les efforts de gestion communale efficace. Sans tarir d’éloges et de gratitude, les maires de la sixième mandature du processus de décentralisation et de déconcentration de l’administration centrale ont promis honorer leur engagement vis à vis du GI-MONO notamment, en ce qui concerne le paiement des cotisations qui permettront à la direction exécutive de l’intercommunalité d’avoir plus de ressources et de moyens. Dans la poursuite des acquis de ce projet, une équipe de GI-MONO réalise jeudi 2 juillet 2020, une activité pédagogique : la destruction d’un dépotoir sauvage de déchets dans la rue en face de l’hôpital de zone de Comè.  La présentation du rapport d’étape n’a pas manqué de faire objet d’observations, d’amendements et de propositions nouvelles. Si l’expert prend en compte ses observations indiquées par les participants à l’atelier, la commune de Comè disposerait la version améliorée de son plan d’adressage.  Cette activité est accompagnée d’une sensibilisation des foyers et ménagers du quartier pour que les populations prennent conscience du danger que représentent de tels dépotoirs  dans une commune qui est engagée à assurer à ses populations, un cadre de vie sain et propre. Mieux, elle a débouché sur la pose d’une plaque de sensibilisation sur le dépotoir détruit. GI-MONO joue sa partition dans la protection de l’environnement et la propreté de la ville de Comè. Les populations sont sensibilisées et invitées à le soutenir dans cet élan d’actions de salubrité publique.

 

- Advertisement -

TG

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Sous l’égide de l’autorité de tutelle des communes du Mono, il a été organisée le 25 juin 2020, la rentrée solennelle des élus communaux et municipaux du Mono. Ce cadre offre une occasion pour l’exécutif communal du Mono de se familiariser avec son autorité de tutelle tout en s’appropriant des défis, principes de gestion de leur territoire et opportunités permettant d’engager leurs communes sur la voie du développement touristique. C’est ainsi que le Directeur Exécutif du Groupement Intercommunal du Mono (GI-MONO) a été invité par le préfet du Mono pour présenter aux nouveaux élus locaux, l’institution dont il est le bras opérationnel. A suivre la communication du directeur exécutif de GI-MONO ce 08 Juillet 2020, l’on retient que l’institution intercommunale travaille malgré les conditions difficiles, pour la captation des opportunités, la mobilisation de ressources qui sont déployées dans des activités favorables au développement. Dans ses propos, il est à noter que depuis la création de GI-MONO, plus de trois milliards ont été mobilisés auprès de divers partenaires et suite à des appels à projets pour conduire divers projets de développement. Parmi ceux-ci, il y a: la gestion Intercommunale des Déchets Ménagères (GIDSM) (réalisé avec un financement d’un milliard et demi), le Projet d’Optimisation des Ressources Fiscales du Mono (PORFM) (en cours de réalisation avec un budget d’environ 750 millions), la Création d’un Circuit Touristique Intercommunal durable dans le département du Mono (CIRTOUM) (en cours de réalisation avec un budget de plus de 390 millions). La présentation de ce dernier projet a bénéficié de l’attention des maires présents au cours de cette  rentrée solennelle. Ils ont suivi avec attention, les activités prévues, leur niveau d’avancement et les mesures et dynamisme à mettre en place pour les mener à bien. A cet effet, les autorités communales d’Athiémé, de Bopa, de Comè, de Grand-Popo, de Houéyogbé et de Lokossa, tous présents à cette rencontre, retournent dans leurs communes respectives galvanisées du fait qu’elles peuvent compter sur GI-MONO pour accélérer le processus de développement. Mieux, elles rentrent en sachant que l’institution intercommunale est sur le terrain, dans des actions pratiques comme celle du CIRTOUM qui prévoit: l’aménagement de 12 sites touristiques et de leur voie d’accès, la création de 6 quartiers modèles sans déchets plastiques, la formation des acteurs du tourisme, la mise en place et le réseautage des syndicats d’initiatives ou cadres de concertation. Cette riche présentation qui rend compte de ce que l’on peut appeler les exploits des acteurs de l’intercommunalité a séduit l’ensemble de l’exécutif communal. L’unanimité est faite sur l’importance et le leadership de GI-MONO. Considérée comme une mine d’or par le préfet du Mono, monsieur Comlan Sedjro Zinsou, et comme label Mono de développement par le Secrétaire général du département du Mono, monsieur Sègla Arnaud AGON, cette institution s’est vue confier le rôle de moteur dans les efforts de gestion communale efficace. Sans tarir d’éloges et de gratitude, les maires de la sixième mandature du processus de décentralisation et de déconcentration de l’administration centrale ont promis honorer leur engagement vis à vis du GI-MONO notamment, en ce qui concerne le paiement des cotisations qui permettront à la direction exécutive de l’intercommunalité d’avoir plus de ressources et de moyens. Dans la poursuite des acquis de ce projet, une équipe de GI-MONO réalise jeudi 2 juillet 2020, une activité pédagogique : la destruction d’un dépotoir sauvage de déchets dans la rue en face de l’hôpital de zone de Comè.  La présentation du rapport d’étape n’a pas manqué de faire objet d’observations, d’amendements et de propositions nouvelles. Si l’expert prend en compte ses observations indiquées par les participants à l’atelier, la commune de Comè disposerait la version améliorée de son plan d’adressage.  Cette activité est accompagnée d’une sensibilisation des foyers et ménagers du quartier pour que les populations prennent conscience du danger que représentent de tels dépotoirs  dans une commune qui est engagée à assurer à ses populations, un cadre de vie sain et propre. Mieux, elle a débouché sur la pose d’une plaque de sensibilisation sur le dépotoir détruit. GI-MONO joue sa partition dans la protection de l’environnement et la propreté de la ville de Comè. Les populations sont sensibilisées et invitées à le soutenir dans cet élan d’actions de salubrité publique.

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite