Construction du marché de Houègbo: La non exhumation des corps sur un domaine retarde les travaux

478

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le préfet Jean-Claude Codjia à la tête d’une délégation a tenu jeudi à Houègbo dans la commune de Toffo,  l’« ultime concertation » avec les membres des familles Houngnibo et Atchodji, pour les amener surtout à exhumer les corps des personnes décédées et enterrées sur le site qui accueille désormais les travaux de construction du marché de Houègbo.

« L’heure n’est plus aux débats et c’est pourquoi, nous invitons les familles Houngnibo et Atchodji à s’entendre pour que le site soit libéré afin d’éviter les problèmes de distension familiale », a martelé le préfet Codjia.

L’autorité préfectorale a annoncé aux représentants des deux familles, que l’État est prêt à les accompagner dans l’exécution des rites traditionnels liés à l’exhumation des corps enterrés sur le domaine.

« Dans le cas contraire, nous allons nous conformer aux textes dans l’intérêt supérieur de la nation », a averti le préfet Codjia.

- Advertisement -

Face aux deux représentants des familles Houngnibo et Atchodji qui hésitent visiblement à accepter l’organisation des cérémonies traditionnelles devant conduire à l’exhumation des corps, en vue de libérer le site, le préfet a réitéré qu’il s’agit de l’« ultime réunion » avec les concernés. M. Codjia a instruit le directeur général adjoint de l’Agence nationale du domaine et du foncier (ANDF), Moussa-fils Djibril Akambi, à entretenir les présumés propriétaires terriens sur les dispositions légales qui encadrent la procédure de dédommagement des personnes affectées par un projet d’intérêt national. Les familles concernées sont à cet effet invitées à déposer les dossiers afin de permettre d’enclencher le processus de dédommagement.

Le préfet a également instruit le maire de Toffo, Mme Bibiane Adamazè Soglo, à l’effet de prendre les dispositions nécessaires et urgentes pour faciliter l’exhumation des corps.

Notons que sur le domaine de terre déclaré d’utilité publique, les ascendants des familles Houngnibo et Atchodji ont inhumé leurs parents défunts.

 

abp.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite