Résurgence de la musique live à Bohicon: De jeunes pépinières évaluées lors d’un concert

300

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Avec l’Organisation non gouvernementale (Ong) Linge blanc productions, la musique live renaît progressivement de ses cendres. Au cours du  concert d’évaluation qu’elle a eu à organiser, le vendredi 03 juin dernier,  à l’intention des jeunes talents des Communes d’Abomey et de Bohicon en formation, les apprenants ont prouvé que la musique béninoise a encore de beaux jours devant elle. Du pianiste au chœur en passant par les guitaristes, le bassiste et les tambourineurs, bref, tout l’orchestre a émerveillé le public qui ne s’est pas ennuyé. «Je suis émerveillé par la prestation de ces jeunes apprenants qui  aujourd’hui ont atteint une maturité. Vraiment, que c’est une initiative à encourager », a laissé entendre Julien Dègan, l’un des participants. « Je dois avouer que c’est une immense joie de voir autant de talents s’exhibés sur scène ce soir  parce que cela prouve que la jeunesse peut faire mieux » a renchéri  Spéro Ganlaki. Ce n’est pas Josette Gninlé, la représentante du Coordonnateur du programme RePasoc, financé par l’Union Européenne,  qui dira le contraire. A l’en croire, Linge blanc productions ne s’est pas trompé en soumissionnant à ce programme pour permettre aux jeunes d’aller vers la professionnalisation de la musique live. Faisant la genèse du projet «Zou live music», elle a indiqué qu’il est la phase deux d’un  projet antérieur intitulé  «School Live music » qui a été financé par le 10ème Fed sur le programme Pncc. « Avec ce que j’ai vu, je peux confirmer au chef projet que ‘’ Zou live music’’ est prometteur », a-t-elle déclaré. Selon Bernard Adjaoké, le Coordonnateur de Linge blanc productions, cette aventure a pris corps l’année dernière pour une durée de 18mois. Elle comprend quatre modules à savoir  la portée, la lecture de la portée, l’harmonisation et l’orchestration qui en est la dernière. Après 13mois de cours l’évaluation interne a comblé les attentes aussi bien des formateurs que du responsable de Ling blanc productions.

 

- Advertisement -

 Fernand Kinmahou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite