Michel Dussuyer par rapport au report de la Can 2021 à 2022: «Cette décision me paraît sage et plus raisonnable même si…»

736

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le sélectionneur des Ecureuils du Bénin, Michel Dussuyer s’est prononcé par rapport au report de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2021. Après la réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf), la Can 2021 aura finalement lieu en 2022. Une décision qui paraît sage selon le sélectionneur français des Ecureuils du Bénin, quarts de finaliste de la Can Egypte 2019. Il n’a pas manqué de lever un coin de voile sur la double confrontation contre le Lesotho. Lisez la substance de son intervention.

 

«Cette décision qui a été prise n’est pas surprenante en soi. Elle a été évoquée, il y a quelques semaines. La Caf a fait clairement savoir que la Coupe d’Afrique se jouerait au Cameroun en Janvier. Donc, soit c’était janvier 2021, soit janvier 2022. Aussi, la Fifa a posé comme préalable, que seuls l’Euro Uefa et le Conmebol (Confédération sud-américaine de football) auront le droit de jouer en septembre sur la place Fifa qui est prévue et que la Caf n’y aurait pas accès. C’est vrai que le risque était plus grand mais pas pour finaliser les éliminatoires avant une phase finale en janvier. Cette décision me paraît sage et plus raisonnable même si je la regrette puisque ça nous fait attendre encore pendant un an pour participer à une phase finale. Je pense que je ne suis pas le seul à être impatient.»

- Advertisement -

La double confrontation face au Lesotho en ligne de mire…

«Ce report aussi au mois d’octobre diffère encore d’un mois supplémentaire nos retrouvailles avec les joueurs. Puisque, depuis novembre dernier, on n’a pas eu l’occasion de se retrouver et que ça fera quasiment un an. C’est vrai que je suis en contact régulier avec les joueurs mais si on ne se retrouve pas physiquement…Je crois que ça manque à tout le monde, à moi en premier mais aussi aux joueurs qui veulent bien revenir en sélection. Il s’agira de vite retrouver une cohésion. Je ne suis pas trop inquiet par rapport à l’état d’esprit du groupe. Ils sont capables de se remobiliser. Il y aura des rendez-vous importants comme on a déjà dit. Puisqu’on va commencer avec la double confrontation contre le Lesotho et il s’agira d’être réellement concentré sur notre sujet. Donc, le laps de temps est court. Forcément,  ce sera toujours la même chose. Les joueurs vont arriver le dimanche soir ou le lundi. Il faudra enchaîner les deux matches vraisemblablement. Donc, le laps de temps sera très court et il faudra bien se préparer mentalement par rapport à ces deux prochains matches de qualification.»

Transcription : Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite