Église du Christianisme céleste: Le Rvrd Prophète Pasteur Ehoun Xavier Gbèdayi n’est plus

895

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Révérend Prophète Pasteur Ehoun Xavier Gbėdayi, président de la Fondation éponyme n’est plus. Le successeur d’Oshoffa a rendu l’âme le 10 mai 2020. L’annonce de sa disparition est faite au cours d’un point de presse tenu, samedi 4 juillet 2020, dans l’enceinte de l’Église du Christianisme Céleste Paroisse mère Jesu Lègowa d’Adjagbo, commune d’Abomey-Calavi. 

 

« C’est avec une grande tristesse que nous  vous avons fait appel ce jour pour vous annoncer  la disparition du Révérend Prophète Pasteur Ehoun Xavier Gbėdayi Successeur d’Oshoffa, Président fondateur de la fondation Ehoun Xavier Gbèdayi ». En ces termes s’exprimait le Suprême Evangéliste Jean-de-Dieu Gandagbé, pour annoncer la triste nouvelle. Le 6 mai 2020, revenant du chantier de sa fondation, il était allé prier et faire une action de grâce dans son temple, saluant les fidèles et les bénissant. Après le repas en famille, il décida de prendre une douche avant de se coucher. C’est en prenant sa douche qu’il sentit un malaise. Il finit et alla se coucher dans son lit puis entra dans un profond sommeil avec une tension très élevée. Sur instructions de son cardiologue, il fut transporté à la Clinique le Bon Samaritain puis au Cnhu de Cotonou où il fut admis en soins intensifs. Après quatre jours, soit le 10 mai 2020 aux environs de 13h, il remit son âme entre les mains de Dieu son Père.

- Advertisement -

Qui est Ehoun Xavier Gbėdayi ?

Né à So-Ava en 1976, en plein jour de marché d’Akassato sur un tas d’ordure d’où le surnom de « Ahissou » lui avait été donné par la population, le Révérend Prophète Pasteur Ehoun Xavier Gbèdayi a été le quatrième enfant, et le deuxième garçon d’une famille de six enfants. Il fit un cours passage à l’école et fut obligé d’abandonner les bancs au Cours de la deuxième année à cause d’une toux incessante et injustifiée. Il est marié à plusieurs femmes et père de 12 enfants. Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 septembre 2000, Dieu lui est apparu dans sa case en paille. Il l’appela par son nom et lui demanda de se faire baptiser. Le dimanche 24 septembre 2000, il fut baptisé par le devancier Kokossou Benoît dans son village natal à Sô-Ava. C’est ainsi qu’il se donna le nom Xavier lui-même comme nom de chrétien. Mais Dieu le surnomma Gbèdayi au Nigéria dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 février 2002. Ce surnom renvoie au verset 22 du Psaumes 118 de la Bible « la pierre qu’on rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle ». Il a fait le tour du monde pour prêcher la bonne nouvelle, délivrer les âmes enchainées et guérir les malades et ressusciter les morts.  Il a reçu des distinctions à titre décoratif et est auteur et objet de plusieurs œuvres littéraires dont « Oshoffa est de retour ». A partir de 2008, il a reçu la première autorisation du Ministère de la Santé, pour porter assistance spirituelle aux grands malades dans tous les hôpitaux de zone départementaux. Il a collaboré étroitement avec plusieurs membres des gouvernements successifs du Bénin. Pour immortaliser son nom, il créa en 2020 sa fondation qui porte son nom et dont le siège est en construction à So-ava. La date de ses obsèques qui auront lieu à Savalou, lieu révélé pour le pèlerinage annuel sera communiqué ultérieurement.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite