Bepc de session 2020: Mahougnon Kakpo constate le niveau des préparatifs à la Dec

939

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le professeur Mahougnon Kakpo en compagnie de ses collaborateurs, a effectué une descente, mardi 30 juin 2020 à la Direction des examens et concours à Porto-Novo. L’objectif du ministre des Enseignements secondaire et technique et de la formation professionnelle est de constater le niveau de préparation pour que le 13 juillet prochain, les 149. 398 candidats répartis dans 233 centres de composition sur toute l’étendue du territoire national composent à l’examen du Brevet d’études du Premier cycle (BEPC), session de 2020, dans le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement contre la Covid 19.

 

Tout est fin prêt du point de vue organisation et dispositions, pour faire composer les candidats au Bepc, et faire respecter les gestes barrières dans le cadre de la lutte contre la Covid 19. C’est du moins le constat fait par le ministre Mahougnon Kakpo à sa descente à la Direction des examens et concours (Dec). Face aux journalistes, l’autorité ministérielle, après une séance de travail dans le laboratoire destiné à la préparation dudit examen, a dit toute sa satisfaction.

- Advertisement -

« … le constat fait rassure. Au niveau du matériel sensible, tout est au point. Au niveau de la distribution du matériel lourd, tout est déjà sur le terrain. La Direction des examens et concours est tout à fait prête pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions. Les directions départementales qui sont les bras armés de la DEC sur le terrain  sont également prêtes pour que l’examen se déroule normalement. Les différentes listes de ceux qui doivent prendre part à cet examen sont déjà disponibles et seront diffusées dans les jours à venir. Il s’agit des listes des surveillants, des chefs centre, des correcteurs, des différents acteurs des secrétariats… », a confié Mahougnon Kakpo. Et comme l’examen se déroule dans un contexte de lutte contre la pandémie du Coronavirus, le ministre a fait le point des dispositions prises à cet effet. « … les dispositions pratiques sont prises dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.  Dans chaque salle de composition, nous aurons un candidat par table et le nombre de candidats par salle de composition ne va pas dépasser 30. Les candidats seront distants les uns des autres de plus d’un mètre. Avant l’accès aux centres d’examen, les dispositifs  de lavage de mains seront installés et avant l’entrée en salle des candidats, il y aura des flacons de gel pour laver et frotter les mains. Il en sera de même pour les chefs centre et leurs adjoints, des surveillants

…”, a-t-il  indiqué. Le ministre Mahougnon Kakpo a ensuite lancé un appel aux candidats et aux parents d’élèves : « je voudrais profiter de l’occasion pour informer tous les candidats de même que leurs parents qu’aucun candidat ne sera admis dans les centres de composition s’il n’a pas son masque parce que le gouvernement a mis à la disposition des élèves des pairs de masque. Ces masques doivent être utilisés pour venir en salle de composition. Je voudrais rappeler aux parents d’élèves qu’ils doivent veiller à ces mesures… »  Pour sa part, le Directeur des examens et concours (DEC), Roger Kouedenou est revenu sur les raisons de la baisse de l’effectif des candidats cette année….En effet, 149.398 candidats répartis dans 233 centres composent cette année contre 205.337 repartis en 288 centres l’année dernière. Ce qui fait une baisse de 56.332 candidats, qui selon lui, se justifie par la mise en application de la plateforme educMaster  par le ministre Mahougnon Kakpo qui détecte les cas anormaux d’inscription. L’autre raison de la baisse, c’est  que l’année dernière, le pourcentage de réussite était relativement élevé.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite