Détection et dénonciation de la corruption par les Osc: Le manuel ‘’Mieux connaître la corruption pour mieux la combattre’’, lancé

287

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le siège de l’Ong Alcrer (Mènontin/Cotonou), a servi de cadre hier mardi 30 juin 2020, au lancement du manuel ‘’Mieux connaître la corruption pour mieux la combattre’’ du Projet de renforcement des Osc pour la détection et la dénonciation de la corruption (2D Corruption) mis en œuvre en association avec le Front des organisations nationales contre la corruption (Fonac), grâce à l’appui du Programme RePaSOC à travers le 11è Fonds européen de développement (Fed). C’était au détour d’une conférence de presse qui entre dans le cadre de la mise en œuvre des activités de la phase 2 du Programme de participation citoyenne aux politiques publiques au Bénin (Particip II) conjointement mis en œuvre par Alcrer et Social-Watch Bénin avec l’appui technique et financier de l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin.

Manuel pratique à l’usage des Organisations de la société civile (Osc), il se veut aux dires de Blanche Sonon, Vice-présidente du comité de pilotage et de suivi du Programme Particip II, Présidente de l’Ong Social-Watch Bénin, «un précieux outil pour démystifier la diversité pénale de la corruption. II nous donne l’occasion d’améliorer notre action de lutte contre la corruption en renforçant notre connaissance du phénomène de la corruption, de son encadrement juridique et des mécanismes qu’on peut actionner pour mieux détecter, documenter et dénoncer les malversations financières. Il nous permet également de continuer à sensibiliser le public à travers des émissions radiophoniques…». Inédit, accessible à tous, surtout aux non juristes, poursuit-elle, il a pour vocation de permettre aux acteurs de la lutte (gouvernants, acteurs judiciaires, Osc) et au public, de s’approprier plus aisément les contenus des actes de corruption et des infractions connexes. Ceci, sur la base d’exemples, d’études de cas et de quizz ; des caractéristiques de la corruption et des faits assimilés présentés dans le manuel.

- Advertisement -

Pour Martin Vioutou Assogba, Directeur exécutif de l’Ong Alcrer et Président du comité de pilotage et de suivi du Programme Particip II, le lancement de ce manuel reste la preuve de l’engagement des deux Organisations, dans la bataille «sans répit» qu’elles mènent à diverses échelles sociales, contre le fléau de la corruption au Bénin. «En raison des conséquences désastreuses de la corruption sur notre pays, nous tous, personnes physiques ou morales, avons le suprême devoir de ne pas rester indifférents au phénomène et de dénoncer aux autorités d’enquête, de poursuite et de répression, toutes malversations financières et autres infractions économiques. Telle est notre mission et nous n’avons pas l’intention de nous y dérober !», fait-il observer. D’où, l’appel en direction de tous les acteurs de la lutte mais également des citoyens, pour se procurer un exemplaire de ce manuel susceptible d’éclairer leur action «afin que ceux ou celles qui se permettent des libertés dans la prédation des maigres ressources financières dont dispose notre pays, soient efficacement inquiétés et découragés».

 

C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite