2ème session ordinaire du de Zagnanado: Justin Kanninkpo prône la bonne gouvernance des ressources

173

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le conseil communal de Zagnanado, 4ème mandature,  a tenu, le vendredi 26 juin dernier, sa toute première session ordinaire et la deuxième de l’année en cours, dans la salle de délibération. Quatre points sont inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit de la présentation du rapport des activités du maire, lecture, amendement et adoption du règlement intérieur du conseil, la désignation des présidents des commissions permanentes et la répartition des conseiller dans lesdites commissions puis de la désignation des conseillers devant siéger au sein de la Communauté des Communes du Zou (CCZ). Au premier point, les différents chefs de services de la mairie ont planché devant les conseillers pour faire l’état des lieux de la situation financière de la  Commune, les projets réceptionnés, ceux en cours et en souffrance sans oublier les difficultés auxquelles ils sont confrontées. De ce point, il ressort que Zagnanado est un mauvais élève en matière de la consommation des crédits. Ensuite, on note un faible taux de mobilisation des ressources si bien que si rien n’est fait les conseillers n’auront pas droit à leurs émoluments jusqu’à la fin de l’année. Les agents aussi ne seront pas du reste. Les chefs de service, quant à eux, travaillent en vase clos sans une synergie. Face à ce tableau sombre le maire, Justin Kanninkpo  a décidé de travailler pour changer cette perception qu’on a de la Commune. Ainsi, il a exhorté les agents et les conseillers à une prise de conscience afin que les caisses soient renflouées par les ressources disponibles qui existent  mais ne rentrent pas faute d’un suivi rigoureux. En attendant de revenir sur ce point en session extraordinaire, les conseillers ont unanimement adopté le rapport d’activités du maire de même que les autres sujets en débat. La commission des affaires financières et économiques, la commission des affaires domaniales et environnementales puis la commission des affaires sportives et culturelles ont été pourvues. Désormais plus rien ne sera comme avant a martelé le maire. « Si quelqu’un ne veut pas travailler, on le sort des rangs et on continue le chemin » a-t-il laissé entendre. C’est dire donc qu’une nouvelle ère s’est ouverte sur Zagnanado.

- Advertisement -

 

Fernand Kinmahou        

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite