3ème année de mise en œuvre du Mca-Bénin II: Bilan d’étape satisfaisant, des assurances pour le respect des délais

507

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

22 juin 2017 – 22 juin 2020, le deuxième compact du Millennium challenge account (Mca-Bénin II) boucle sa troisième année de mise en œuvre. A l’occasion, le bilan des réalisations des 12 derniers mois du Programme et les grandes lignes du calendrier pour les 12 prochains mois, ont été présentés à la presse. Contexte sanitaire mondial oblige, c’est la salle ‘’Le Flamingo’’ qui a servi de cadre hier jeudi 25 juin 2020, à la visioconférence de presse organisée depuis le siège du Mca-Bénin II par le Coordonnateur national et le Directeur des opérations du Programme. Le Directeur résident du Millennium challenge corporation (Mcc) est, quant à lui, intervenu depuis Washington.

 

 1 an 360 jours. C’est le temps restant pour que le Programme Mca-Bénin II exclusivement dédié à l’énergie électrique arrive à son terme. Conclu pour cinq ans, ce deuxième compact vise à réformer et à moderniser le secteur de l’électricité au Bénin. Selon Christopher Broughton, Directeur résident du Mcc, l’objectif à terme est d’avoir une énergie électrique disponible, efficace et fiable pour une croissance économique forte et durable. Laquelle disponibilité pour lui, constitue le seul facteur de réduction de la pauvreté et le moteur de la croissance économique. L’horloge tourne et les réalisations prévues se concrétisent progressivement. Et pour ce qui a été fait globalement durant trois ans, principalement ces 12 derniers mois, le Directeur résident du Millénium challenge corporation s’est dit satisfait tout en félicitant le gouvernement béninois et toute l’équipe de coordination du compact pour les efforts et sacrifices consentis. Il a réaffirmé l’engagement de son pays, les Etats-Unis d’Amérique à accompagner le Bénin pour la cause.

Des actions majeures, ça avance…

Mca-Bénin II est un programme du gouvernement du Bénin. En effet, c’est un accord de don des Usa portant sur un montant de 375 000 000 USD, auquel s’ajoute une contribution du gouvernement béninois d’un montant de 28 000 000 USD. Convenu entre les deux parties, le programme comprend quatre projets à savoir, « Réformes des politiques et renforcement institutionnel », « Production d’électricité », « Distribution d’électricité » et « Accès à l’électricité hors réseau ». Dans son intervention au cours de cette conférence de presse à distance, le Coordonnateur national de Mca-Bénin II, Gabriel Dégbègni a évoqué les activités menées ces douze derniers mois dans le cadre du Programme. Pour le compte du volet “Réformes des politiques et appui institutionnel“, comme action, il a souligné l’amélioration de la gouvernance et de la gestion de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) notamment la mise en place d’un opérateur qui a pris la direction de la Sbee depuis le 4 novembre 2019 ; Il y a des études qui ont été réalisées et portant sur le plan tarifaire, le renforcement de l’Autorité de régulation de l’électricité (Are) ; « il y a également (…) tout ce qui concerne la mise en œuvre du cadre d’intervention des producteurs indépendants d’électricité. Et enfin, nous avons toute une activité de communication et de sensibilisation sur les questions clés de l’énergie électrique au Bénin. Pour finir le volet réformes, il y avait des activités qui concernent l’initiative Entreprenariat féminin dans le domaine de l’énergie (Wee) où dans ce cadre on a sélectionné en tout  25 entreprises dirigées par des femmes. Au nombre de ces entreprises, il y avait 17 qui sont des entreprises qui utilisent l’énergie pour des activités de production (…) et 8 entreprises qui sont des entreprises qui offrent des produits et services énergétiques. Après la sélection de ces entreprises, l’accompagnement de Mca-Bénin II a consisté à leur donner des formations dans tous les domaines en matière de gestion administratives, gestion financière, gestion comptable, gestion des ressources humaines, élaboration du plan d’affaires…, et aussi en leur donnant des formation et en les accompagnant  en matière d’efficacité énergétique et enfin, en les accompagnant à mettre en place un réseau des femmes entrepreneures», a confié M. Dégbègni. Sur le volet « Distribution », il a affirmé que tous les contrats des grands travaux ont été signés « notamment les contrats qui concernent la construction des lignes électriques, des postes électriques, mais également du dispatching du Centre national de contrôle et de distribution d’électricité de la Sbee avec le site principal à Akassato et le Centre de repli à Bohicon. (…) Donc tous ces contrats ont été signés et les travaux sont en cours », a-t-il détaillé. Dans le cadre du projet « Accès à l’électricité hors réseau », il y a eu la mise en place du cadre réglementaire de l’électrification hors-réseau avec l’adoption d’un décret en septembre 2018 et qui réglemente aujourd’hui le secteur, va mentionner Gabriel Dégbègni. Aussi, deux appels à projets ont-ils été lancés pour la Facilité pour l’énergie propre hors réseau (Ocef) avec six projets sélectionnés pour le premier et tous les accords de cofinancement signés. « Pour le deuxième appel à projets, il y a en tout 11 projets qui ont été sélectionnés et déjà 8 accords de cofinancement sont signés dans ce cadre-là », a-t-il ajouté. Et de préciser : « Toujours dans le cadre du volet  ‘’Accès à l’électricité hors réseau’’, il y a des questions de normes et étiquetage pour les équipements économes en énergie électrique. Il y a également toutes les activités d’audit énergétique aussi bien des bâtiments administratifs que des entreprises industrielles, il y a une dizaine d’entreprises industrielles et une vingtaine de bâtiments administratifs et au niveau des industries, après les audits énergétiques il y a eu un accompagnement pour l’élaboration de leur plan de gestion de l’énergie dans leur entreprise ». Le respect des dimensions environnementale et sociale puis Genre et inclusion sociale cher au programme n’a pas été occulté. A cet effet, des plans d’action d’installation et des plans de rétablissement des moyens de subsistance ont été réalisés et validés par tous les acteurs et parties prenantes. Tout ceci étant fait, on peut espérer maintenant la phase de construction proprement dite.

- Advertisement -

Des perspectives…

A travers une présentation succincte, le Directeur des opérations du Mca-Bénin II a quant à lui, levé un coin de voile sur les perspectives du Compact, pour les douze prochains mois. Dans son exposé, Joël Akowanou  énumère sept activités phares, caractérisant ces perspectives. Il s’agit ainsi : du soutien à l’amélioration de la gouvernance de la Sbee, de l’appui à la sélection des Ipp et mise à disposition des sites, du démarrage de la construction du siège de l’Are, de la poursuite des travaux de renforcement et modernisation du réseau de distribution, du démarrage des activités des premiers projets, signature et démarrage des onze projets du deuxième appel, du bilan du Wee et enfin de la sensibilisation à l’efficacité énergétique. Dans les détails, il a insisté en ce qui concerne le démarrage  des travaux, sur la construction des centres de dispatching dont les travaux avancent bien, selon son exposé. Il espère voir ces travaux finir bientôt, afin que l’opérationnalisation de ces centres qui vont assurer le contrôle des postes de distribution soit une réalité. Les deux conférenciers du Mca-Bénin II ont regretté l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur les activités prévues. Un ralentissement de deux à trois mois au niveau de l’agenda, a fait savoir le coordonnateur national qui, au même titre que le Do/Mca-Bénin II et le Dr/Mcc, reste convaincu quant au respect du calendrier et l’atteinte des objectifs.

Le Mca-Bénin II en chiffres

L’acte III de la visioconférence de presse fut la phase des questions des journalistes. Celle-ci a permis d’avoir des statistiques relatives au programme. En effet, selon le coordonnateur national, des progrès ont été réalisés au terme de la troisième année du programme Mca-Bénin II. Il a fait savoir que le taux d’engagement envoisine globalement 78% contre 22% de taux de décaissement (des décaissements suivront au fur et à mesure que les nouveaux projets gagnés seront exécutés). En ce qui concerne le taux d’exécution physique dans l’ensemble, il est de 30%. De façon spécifique, pour le projet « Réformes des politiques et renforcement institutionnel », le taux d’exécution physique est d’environ 60%« Distribution d’électricité », ce taux est de 30% ; pour le projet « Accès à l’électricité hors réseau » environ 55%. Mca-Bénin II, c’est 288 localités qui seront impactées sur toutes l’étendue du territoire, principalement les grandes villes comme Bohicon, Parakou, Djougou, Natitingou. La puissance totale en termes d’énergie à fournir du compact est de 50 MW+ 16 MW soit 66 Mw pour impacter le développement des activités socio-économiques au Bénin au soir du 22 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite