Trois jours de pluies Porto-Novo : les eaux de ruissellement dictent leur loi

471

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La ville de Porto-Novo a connu aussi les pluies de ces  trois derniers jours. Ainsi, depuis le samedi dernier cette forte pluie s’est abattue sur la cité des aïnonvi et a duré trois jours. Des dégâts matériels sont enregistrés dans certains quartiers mais l’inondation n’a pas totalement dicté sa loi comme dans les années antérieures. Les traditionnelles zones inondées en période de pluie n’ont pas manqué de sacrifier à la tradition malgré les travaux l’asphaltage. Si l’inondation n’a pas connu son pic cette année après trois jours de pluie, les axes routiers ont quand enregistré les eaux de ruissellement pour non curage des caniveaux.

 

Ce qui a retenu l’attention des porto-noviens après trois jours de pluie est que les axes routiers ont disparu sous les eaux de ruissellement. Quelques heures après les pluies, il est impossible de distinguer les voies aménagées. Celles-ci bien qu’étant pavées ou bitumées par endroit, n’ont pas pu résister à la pression des eaux de ruissellement qui ont quitté les circuits de drainage que sont les caniveaux pour prendre possession des pistes cyclables. Heureusement  que ce malheureux spectacle n’a duré que quelques heures. Les services techniques de la mairie ont fait comprendre que depuis trois ans, les caniveaux ne sont plus curés à Porto-Novo, c’est ce qui explique ce phénomène. Les zones de Tokpota, Dowa qui ont toujours été l’équation à résoudre en période de pluie n’ont pas manqué d’être inondées. Il est vrai que les dégâts n’ont pas été aussi criards comme se fût par le passé. Néanmoins, le maire de la ville de Porto-Novo s’est rendu ce lundi 22 juin 2020 sur ces sites et a instruit la direction des services techniques de la ville pour que des solutions idoines soient trouvées pour épargner la population du pire.

- Advertisement -

L’autre conséquence de ces pluies diluviennes est que les travaux de construction des routes ont connu une cessation. Mieux certaines infrastructures en chantier ont été détruites par les courants des eaux de ruissellement. C’est le cas au quartier Louho. Hier mardi 23 juin 2020, l’entreprise a été obligée de reprendre la construction du caniveau conduisant les eaux de ruissellement vers la lagune.

La direction des services techniques de la mairie de Porto-Novo a reconnu que si toute la ville n’a pas été sous l’eau après ces trois jours de pluie, malgré le non curage des caniveaux, cela a été du fait des travaux de construction des collecteurs d’eaux dans certains quartiers demandés par la mairie et surtout cela est dû aux travaux d’asphaltage entrepris par le gouvernement. Elle a aussi annoncé qu’un nouveau projet est entrain de rentrer dans sa phase d’exécution et permettra de finir définitivement avec le cauchemar des inondations à Porto-Novo.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite