Boycott de la session ordinaire à Dangbo: Le malaise né de la loi interprétative perdure

639

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La deuxième session ordinaire du conseil communal de la commune de Dangbo prévue pour démarrer ce 23 juin n’a pu se tenir faute de quorum dû  au boycott de certains conseillers.

- Advertisement -

En effet, sur la vingtaine de conseillers que compte le conseil communal de Dangbo, 9 seulement ont répondu présents à cette invitation à la deuxième session ordinaire qui devrait être ouverte hier, mardi 23 juin 2020. Ainsi le quorum n’a pas été atteint au moment où le président du conseil communal a voulu lancer les travaux de cette session ordinaire.  Il a été constaté 09 conseillers présents dont 08 UP  et 01 FCBE. 10 ont été donc absents. Les 10 conseillers sont répartis comme suit 07 Br, 02 FCBE et 01 UP. La plupart de ces conseillers absents étaient presque tous au sein de l’Hôtel de ville mais n’étaient pas dans la salle de délibération. Ils ont tenu une réunion sous l’égide du seul conseiller UP en leur sein. C’est après cette réunion qu’il a été décidé du boycott de l’ouverture de la session. Ces derniers n’ont pas voulu se confier à la presse mais dans les coulisses on apprend que  les conseillers absents à l’ouverture de cette session ordinaire n’ont pas fini de digérer le diktat de la loi interprétative ayant conduit à l’élection de l’actuel maire, faussant ainsi leur calcul. C’est donc pour montrer leur mécontentement qu’ils ont opté pour le boycott.

Kola PAQUI 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite