Lutte contre l’insécurité à Parakou: Sept individus arrêtés et trois motos saisies dans un ghetto

472

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les éléments de la police républicaine de la commune de Parakou sont décidés à rendre la vie dure aux délinquants qui perturbent la quiétude des populations. Le renforcement du système sécuritaire à cet effet a commencé par porter ses fruits. En effet, dans la matinée de ce lundi 22 Juin 2020, sous la conduite du commissaire Charles Kindédohoun du deuxième arrondissement de Parakou, les éléments dudit commissariat ont procédé au démantèlement d’un ghetto au quartier Wansirou de Parakou.

- Advertisement -

Sept individus ont été arrêtés dans le domicile qui a été transformé en ghetto. Ces derniers qui sont venus de Tchaourou, Kandi, Djougou ont été surpris en flagrant délit de détention et de consommation de chanvre indien. Plusieurs objets ont été retrouvés et saisis chez le dealer Sorotori Bio grâce à la perquisition de sa chambre. Lesdits objets étaient soigneusement cachés sous son matelas. Il s’agit d’une pipe à drogue, une quinzaine de téléphones portables de diverses marques, deux bouteilles de gaz, des cristaux blancs semblables à de la cocaïne, une machette, un appareil DVD, une somme de 90500FCFA, le fruit de la vente de la veille, deux rouleaux de fil électrique, un appareil vérificateur de détecteur de tension, deux commandes de télévision et trois motocyclette sans pièce pouvant permettre d’identifier les vrais propriétaires. Ce coup de filet a été possible grâce aux renseignements fournis à la police par des citoyens. Justement à ce propos, le commissaire du deuxième arrondissement, Charles Kindédohoun, a exhorté la population à collaborer avec la police républicaine. C’est à ce prix, qu’elle pourra mettre hors d’état de nuire les sans foi ni loi.

Il est à signaler que vendredi dernier, les trois commissariats d’arrondissement de la ville, renforcés par les éléments de la CRS ont mené une opération coup de poing dans les rues et alentours du marché international Arzèkè de Parakou. La moisson n’était pas négligeable. 29 individus suspects dont plusieurs repris de justice ont été interpellés. 45 motos de différentes marques abandonnées par des individus à la vue de la police ont été transportées au commissariat central de Parakou. Au cours de cette opération, les éléments de la police républicaine ont essuyé des injures et jets de pierres de la part de certaines populations, notamment celle de Zongo-Zénon. Loin d’émousser leur ardeur, le commissaire du deuxième arrondissement rassure que ses éléments sont plus jamais déterminés à assurer la sécurité des populations de la cité des Koburus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite