Cotonou/ Soutien à George Floyd et dénonciation du racisme: La marche à nouveau interdite

688

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après la mort du noir américain George Floyd, tué par un policier de son pays, les réactions fusent de toute part. Ceci, pour dénoncer ce crime et appeler à la fin des pratiques racistes sur les noirs, dans le monde. Dans ce même ordre d’idée, le Bénin n’a pas voulu être du reste. Ainsi, Docteur Emmanuel Sèdegan avait décidé d’organiser une marche pacifique de protestation contre le décès de Gorge Floyd et par ricochet, soutenir sa famille et toute la communauté noire américaine. Mais hélas ! Puisque cette marche qui devrait se dérouler à Cotonou jeudi 11 juin 2020, n’a pas eu lieu. Et pour cause, le Préfet du Littoral par intérim Jean-Claude Codjia n’a pas autorisé cette initiative. Comme justif, l’autorité de tutelle avait prétexté de risque de trouble à l’ordre public. Prenant donc acte de cette décision, Docteur Emmanuel Sèdegan et les siens n’ont pas toutefois baissé la garde. De ce fait, ils ont reporté cette même marche pour ce jour, jeudi 18 juin 2020. Mais bis repetita ! Car à nouveau, le Préfet a encore décidé d’interdire cette nouvelle marche, avec le même argument. << Docteur, J’ai l’honneur d’accuser réception de votre correspondance rappelée en 2 référence par laquelle vous sollicitez, pour une deuxième fois, une autorisation de marche pacifique, le jeudi 18 juin 2020. Or, par ma correspondance du 09 juin je vous ai notifié qu’en raison des informations faisant état de risque de troubles à l’ordre public, une telle marche pacifique ne pourrait avoir lieu. Par la présente, je vous réitère mon interdiction et vous demande de sursoir à toute organisation de marche pacifique jusqu’à nouvel ordre dans le département du Littoral >>, lit-on à travers la correspondance du Préfet, au Docteur Emmanuel Sèdegan. Prenant donc acte de ce deuxième refus catégorique de s’extérioriser pacifiquement, ce dernier à travers un post sur les réseaux sociaux, n’a pas manqué de se prononcer sur cette nouvelle décision de Jean-Claude Codjia, à propos de son initiative. << Docteur Emmanuel Sèdegan a le regret de vous informer de la décision défavorable pour la marche du jeudi 18 juin 2020  du Préfet du Département du Littoral pour risques de trouble à l’ordre public. Je viens de tenir une Conférence de presse qui sera relayée. J’avais déposé le jeudi 11 juin 2020, deux courriers à l’Ambassadeur des Usa. Un en direction du Président Trump et l’autre à transmettre à la Famille Floyd. Merci pour la mobilisation pour la cause des Blacks dans le monde >>, a-t-il évoqué.

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite