Boxe / Absent de l’échiquier continental: C’est l’heure pour le Bénin de reconquérir des titres africains

919

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La boxe était la discipline qui faisait rêver le peuple béninois. Du Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou en passant par le Palais des sports du stade Mathieu Kérékou, elle était le médicament sportif de la population avec plusieurs titres africains et mondiaux. Mais, depuis quelques années, le Bénin est en train de perdre sa célébrité malgré les valeurs existantes dans le domaine. A l’ère du Nouveau départ et du Bénin révélé, il est temps que le Bénin puisse aller à la conquête d’autres titres.

De 1990 à 2000, le Bénin était la vitrine de la boxe africaine. Ceci, avec la conquête de plusieurs titres africains et mondiaux. George Boko, le roi des KO, Aristide Sagbo dit Soweto, Nazaire Kpadonou, Ange Adjaho, Victor Kpadénou (le cogneur), Fulbert Sodjinou, Théodore Lokosssou, Sévérin Oloubi, pour ne citer que ceux-là, faisaient rêver le peuple béninois. Le Bénin avait plusieurs titres continentaux et mondiaux et le spectacle était au rendez-vous avec des uppercuts, des crochets, des directs qui faisaient vibrer le Hall ou le Palais. Ce passé glorieux doit renaître de ses cendres. Car de gens capables, nous en avons encore.  Il faut juste les révéler à travers des compétitions et la mise en jeu de titres continentaux et mondiaux. On peut citer, entre autres, Ghislain Vodounhessi (Super coq), Jean Koffi (Super léger), Justin Hounkpêvi (Super welter).

Ainsi, après les quarts de finale des Ecureuils footballeurs à la CAN Egypte 2019 donnant un signal fort, c’est désormais l’heure pour le Bénin de reconquérir des titres africains en boxe. D’ailleurs, le peuple a soif des combats de standing international comme par le passé et des titres africains. Il est donc temps pour que la boxe qui a toujours fait rêver le Bénin puisse rééditer les mêmes exploits d’antan. L’heure a sonné pour les férus du noble art béninois de renouer avec leur discipline préférée pour la reconquête des titres continentaux et mondiaux.

 

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite