Malanville/ Affrontements entre agriculteurs et éleveurs: Huit morts et plusieurs dégâts matériels

1 343

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La localité de Goungoun, arrondissement de Guéné dans la commune de Malanville est, depuis quelques jours, le théâtre d’un affrontement meurtrier entre éleveurs et agriculteurs. Le bilan, à la date de ce jeudi 04 Juin, fait état de deux morts dans le rang des agriculteurs et six du côté des éleveurs. Des productions agricoles sont détruites et plusieurs cases et paillotes incendiées, a indiqué Tourou Bouraïma, élu local de la localité joint au téléphone.

En effet, c’est depuis le samedi 30 mai 2020, que les hostilités ont commencé dans la localité de Goungoun entre éleveurs et agriculteurs. L’élu local, informe que tout est parti, d’un coup de feu sur un agriculteur par des éleveurs transhumants. Quatre décès ont été enregistrés le samedi, un bilan s’est vite alourdi dans la journée du dimanche avec de nouveaux affrontements qui ont engendré de nouveaux cas de décès.

La même source renseigne que depuis le samedi, la localité de Goungoun ne cesse d’enregistrer des attaques dans les deux camps. Les éleveurs et agriculteurs se regardent en chiens de faïence. Dans cette situation, les éleveurs ont saccagé et incendié certaines cases et paillotes des agriculteurs et tué un conducteur de véhicule avec une arme à feu. Tourou Bouraïma raconte qu’en riposte à cette attaque, les agriculteurs sont également allés faire un mort dans le camp des bouviers peulhs. Il  n’a pas manqué de préciser que compte tenu de la situation tendue dans la localité, le marché de bétail qui devrait se tenir ce mercredi a été déserté par les bouviers peulhs, car fuyants les affrontements.

Face à cette situation de cohabitation difficile entre éleveurs et agriculteurs, les autorités à divers niveaux ne sont pas restées les bras croisés. Des actions se mènent en ce moment pour un retour au calme, a rassuré l’élu local, notant que les éléments de la police républicaine sont déployés dans la zone, afin de contrer toutes velléités éventuelles de regain de conflits. A cela, s’ajoutent les démarches des autorités politico-administratives pour calmer les différents antagonistes.

 

Albérique HOUNDJO Br/Borgou-Alibori

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite