Élection des équipes dirigeantes des mairies: Une loi interprétative pour lever les blocages

340

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La séance plénière convoquée par le président de l’Assemblée nationale hier, mardi 2 juin 2020, a pour ordre du jour l’examen du projet de loi de règlement définitif du budget de l’État, gestion 2017. Seulement 12 députés  dont Augustin Ahouanvoébla ont fait une proposition de loi en procédure d’urgence pour expliquer et compléter le code électoral.

La plénière, par un vote à l’unanimité, a accepté que la procédure d’urgence passe. Ainsi, le président de la l’Assemblée nationale Louis Vlavonou a fait observer une suspension afin que la commission des lois, sous son président Orden Alladatin, puisse travailler. À la reprise de la séance. Des explications du député Orden Alladatin, le but visé par une telle loi est de permettre aux partis politiques qui ont gagné de gouverner seuls les communes.  Cette proposition intervient  dans le cadre des blocages enregistrés dans plusieurs communes au sujet de l’installation des nouveaux maires, leurs Adjoints et des chefs d’arrondissement. Pour les députés André Okounlola, Augustin Ahouanvoébla, Joseph Anani, Bida Nouhoum, Arifari Bako, Barthélémy Kassa, le protocole additionnel de la Cedeao est respecté, les élections sont terminées depuis le 23 mai 2020. Malheureusement,  les conseillers communaux et municipaux élus sont devenus très forts et ne veulent plus respecter les consignes des chefs des partis. L’esprit de la réforme n’a pas été intégré par les militants à la base. Les difficultés sont énormes, multiples et multiformes. Laisser la loi en l’état conduirait à un mauvais port. C’est pour cela que cette loi interprétative complétant le code électoral est la bienvenue.

- Advertisement -

Ainsi les articles nouveaux indiquent comment le maire peut être désigné. Ils indiquent comment les partis politiques  peuvent s’associer et surtout ces nouveaux articles renforcent la sécurité du maire pour qu’il ne soit pas facilement destitué de sa fonction. 10 articles du code électoral ont été touchés. Il s’agit des articles 189, 190, 192, 193, 194, 195, 196, 197, 199, 200. À l’unanimité des députés présents ou représentés, la loi interprétative complétant le code électoral a été votée.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite