[Opinion] Installation des conseils communaux: Bohicon joue son sort ce jour

562

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

(d’Almeida, le profil par excellence)

 

 

 

- Advertisement -

Élus à l’issu des élections communales et municipales du 17 mai 2020, les 29 conseillers devant composer le conseil communal de Bohicon seront installés ce lundi 1er juin, par le préfet Firmin Kouton du Zou. À cet effet, une seule question taraude les esprits. Qui des 20 conseillers du Bloc Républicain (Br), parti sorti majoritaire, succédera à
majoritaire succédera à Luc Atrokpo?

Beaucoup d’encre et de salive coulent depuis, pour prophétiser sur le futur maire de la ville carrefour. En écoutant aussi derrière les portes, il se sussure que plusieurs conseillers Br nourrissent l’ambition de diriger l’hôtel de ville à savoir: Armand Gansè, Germain Y. Bokossa ou encore Ruffino d’Ameida. À quoi assisteront vraiment les populations de Bohicon si en se fiant à certains dires, la décision est difficile à prendre dans cette chapelle politique malgré l’implication de la hiérarchie du parti? Si la décision de cette dernière étant considérée comme une imposition par certains qui n’entendent pas lâcher, assisterons-nous ce jour à un cas similaire à celui de Parakou ?
Si l’on se réfère aux consignes données par le parti et face aux agissements d’un groupe d’élus de ce bloc majoritaire, on est tenté de croire qu’un blocage risque d’avoir lieu. Seulement, les élus de l’Union progressiste (Up), minoritaires dans ce nouveau conseil, se sont engagés à sauver les meubles en soutenant la liste officielle que présentera le Br. Ceci, pour éviter tout blocage ce jour dans la salle de délibération de la Mairie de Bohicon qui accueillera les hostilités à partir de 11h. Alors, malgré l’appétit de chacun, le développement de Bohicon devrait prendre le dessus. Place doit être donnée au candidat qui sera une vraie chance pour la ville de Bohicon qui a vraiment du pain sur la planche, malgré les efforts du maire sortant. Ainsi à notre humble avis, Armand Gansè devra donner la chance à Bohicon d’avoir toujours une direction de société en restant à son poste actuel. Germain Bokossa est certes une perle rare pour Bohicon, mais pour être efficace dans certaines conditions, on est pas obligé d’être à la tête. Car, quand on pense aux opportunités qu’un moins que soi pourra apporter à la ville, le mettre devant est aussi un grand atout. Ici, il ne s’agit pas en tant que tel d’un moins que lui, mais avoir Ruffino d’Almeida à la tête de la mairie de Bohicon sera un cadeau divin pour de la ville carrefour, considérant les multiples cordes qu’il a à son arc. Chers conseillers, soyez objectifs et Bohicon vous sera reconnaissant après les six (06) prochaines années. Déjà, bonne chance à vous et que Bohicon gagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite