Opposition et Élection présidentielle de 2021: “Le parrainage n’est pas insurmontable” dixit Maxime Houedjissin

3 039

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Fcbe : Yayi n’a pas appelé au boycott)

A l’analyse des résultats des élections communales du 17 mai 2020, les dés semblent déjà pipés pour l’élection présidentielle de 2021. Les nouvelles dispositions du Code électoral exigeant que toute candidature soit parrainée par au moins 16 maires ou 10% des députés, l’opposition semble plus que jamais coincée. Mais pour l’ancien député et questeur de l’Assemblée nationale, Maxime Houedjissin, le parrainage n’est pas insurmontable. Il s’est également prononcé sur “l’exploit inattendu” du parti Fcbe aux communales de 2020…

“En 2021, ce sera la résurrection de la démocratie béninoise ou notre démocratie serait enterrée”, a confié Maxime Houedjissin, ancien questeur de l’Assemblée nationale. Le Président de l’ancien parti Républicain estime que si pour beaucoup, 2021 est déjà là et que le jeu est quasiment plié, rien n’est encore fait. Selon l’homme politique, membre de l’opposition, 2021 aura sa propre révélation car le Bénin compte toujours des démocrates même si la démocratie se trouve en plein déclin. Quant au parrainage qui semble être un véritable obstacle pour les candidats de l’opposition, Maxime Houedjissin affirme qu’il n’est pas insurmontable. Tout en se disant convaincu de la renaissance de la démocratie béninoise, il a rappelé que les soutiens du Président Patrice Talon se remémoreront qu’il a opté pour un mandat unique. Seulement que le Chef de l’Etat a toujours affirmé qu’il avisera.

- Advertisement -

Fcbe : Yayi n’a pas appelé au boycott !

Sans leur leader charismatique, Boni Yayi, les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont réussi à obtenir le contrôle de quelques mairies à l’issue des élections communales du 17 mai 2020. Une surprise, selon plusieurs observateurs. Une surprise qui s’explique, selon Maxime Houedjissin, par le fait que le Président Boni Yayi en démissionnant du parti n’a pas appelé au boycott. “Fcbe est un parti de masse”, ajoute l’homme de la Résistance. Faut-il le rappeler, l’ancien Président de la République, Boni Yayi s’est retiré du parti Fcbe à quelques jours des élections communales affirmant ne plus reconnaître le parti qui serait désormais proche du régime de la Rupture.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite