Mairie de Sèmè-Kpodji: Duel entre Fonton et Gbènamèto

1 050

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour qui tranchera le Br ?

A l’issue des élections communales et municipales, le Bloc républicain (Br), pour avoir obtenu la majorité absolue des sièges à Sèmè-Podji aura le privilège de designer en son sein, le prochain Maire de cette commune, mardi 2 juin prochain. Alors que Jonas Gbènamèto était le seul pressenti au départ, les nouvelles ambitions de Noël Fonton à ce même poste activent déjà des foyers de tensions, au niveau de cette majorité. 

Sèmè-Podji, composante du Grand Nokoué, avec le congédiement du Parti du renouveau démocratique (Prd) a opté pour l’alternance, à sa tête. Car à l’issue des communales et municipales du 17 mai, c’est désormais le Bloc républicain (Br) du haut de ses 19 conseillers élus contre 13 et 01 respectivement pour l’Union progressiste (Up) et les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), qui dirigera cette commune pour la prochaine mandature. Qui donc au sein de ces conseillers Br pour diriger les 32 autres, en tant que Maire ? Il y a encore quelques jours voire mois, la réponse à cette question ne souffrait d’aucune éventualité. Ceci, parce que le seul que beaucoup imaginaient à ce poste au sein de cette formation politique de la mouvance était Jonas Gbènamèto. Et, des actes le prouvent à foison. En effet, alors qu’il siégeait au Parlement en tant que député élu de la 19ème circonscription électorale, cet ancien fonctionnaire des postes a dû, au dernier moment, renoncé à son siège au profit de son suppléant pour se retrouver ensuite en lice, pour ces communales. Etant même le seul député parmi les 83 à prendre ce risque, Jonas Gbènamèto en tant que tête de liste dans l’arrondissement d’Ekpè a beaucoup centralisé sa campagne électorale sur sa vision, en tant que futur édile de cette commune. En réussissant à avoir 7 élus sur les 11 postes à pourvoir dans cet arrondissement, ses affidés et son état-major politique le désignaient dare-dare surtout avec l’absence du Prd au rendez-vous final, comme étant le seul candidat à vraiment nourrir cette ambition.

 

Et vint le schéma Fonton…

- Advertisement -

Mais, c’était sans compter sur les nouvelles donnes. Lesquelles sont afférentes à Noël Fonton, un autre candidat du même parti politique, qui nourrit lui aussi les mêmes ambitions. Professeur d’Université, ancien Ministre de l’Urbanisme sous Boni Yayi ou encore Chevalier de l’Ordre national, le profil de l’homme  pour ce fauteuil, est aussi loin de faire défaut. Même si ces nouvelles ambitions de Noël Fonton laissent certains perplexes parce qu’ayant été candidat derrière Jonas Gbènamèto toujours dans le même arrondissement pour ces joutes électorales, elles sont quand même à prendre au sérieux. Et pour cause, son passé moins controversé et ses rapprochements au sein du nouveau conseil, militent en sa faveur. Ce qui n’est pas forcément le cas chez Jonas Gbènamèto qui lors de son passage au Prd, a gardé d’inimités avec beaucoup de personnalités politiques de la commune, dont certains des nouveaux élus surtout au sein de l’Up. Des inimitiés qui ont d’ailleurs fait que depuis plus de dix ans, toutes ses tentatives de conquérir la Mairie de Sèmè-Podji sous la bannière de son ancien parti ‘’Alléluia’’ ont été vaines. Enfin le bon moment pour l’ancien Directeur de la poste de concrétiser ce rêve ?

 

Les dés semblent être pipés…

Des tractations actuelles, il se susurre  que deux camps se dégagent au sein des conseillers Br, au profit des deux candidats. Pour certains, Noël Fonton aura le soutien des élus Up en plus de ceux des élus Br déjà acquis à sa cause si jamais, il opposait sa candidature à celle de son challenger, mardi prochain. Un avantage auquel l’Universitaire se cantonne, pour ne pas abdiquer pour l’heure. De l’autre côté, en revisitant tous les risques et ambitions de Jonas Gbènamèto, il est évident qu’il n’est point arrivé à cette étape pour abandonner. Bien ancré au sein de son parti contrairement à Noël Fonton, son rêve éternel de devenir Maire de Sèmè-Podji malgré donc cette tentative opposante, pourrait se réaliser grâce au soutien des leaders de son parti politique. Mieux, d’après certaines indiscrétions, une première réunion convoquée pour décider de qui prendra les rênes de ce conseil communal entre les deux pressentis, s’est soldée par un réconfort pour Jonas Gbènamèto. La seconde incitée pour définitivement sceller ce pacte, aurait connu l’absence subite de Noël Fonton dont visiblement, la décision du parti n’arrange pas. Plus, juste après cette seconde réunion, l’on sent désormais une certaine assurance dans le camp Gbènamèto. En témoignent d’ailleurs les instants de réjouissances improvisées, qui ont animé ses proches ce soir-là. Certes, tous ces signes avant-coureurs militent en faveur de ce dernier quant à cette ambition. Mais, il n’est tout de même pas sûr que Noël Fonton ait dit son dernier mot, dans cette conquête du poste de Maire de Sèmè-Podji.

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite