Fédération béninoise de badminton: Un mois de septembre bien garni malgré la Covid-19

268

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fédération mondiale de badminton a procédé au remaniement du calendrier annuel des compétitions mondiales de badminton. Ainsi, les deux compétitions internationales que le Bénin devraient abriter que sont les Internationaux du Bénin et les championnats d’Afrique de badminton des U19 sont maintenues au mois de septembre 2020.

 

- Advertisement -

Si les activités sportives sont aux arrêts à cause de la pandémie de Covid-19, d’autres tentent de reprendre, comme c’est le cas du badminton. L’instance mondiale du handball a procédé au remaniement du calendrier annuel des compétitions internationales. Selon les informations reçues par les Fédérations nationales, celle du Bénin que dirige le président Aubin Assogba doit se mettre au travail. Puisque, le mois de septembre est chargé pour cette Fédération qui doit organiser deux compétitions internationales. Dans un premier temps, il y aura les Internationaux de badminton du Bénin qui auront lieu du 16 au 19 septembre 2020 à Cotonou. Puis, dans un second temps, le comité exécutif de la Fédération béninoise de badminton doit mettre tout en œuvre pour réussir l’organisation des championnats d’Afrique de badminton des U19. Lesdits championnats se tiendront toujours à Cotonou (au Bénin) du 20 au 27 septembre 2020. Une  compétition continentale attribuée au Bénin par la Confédération africaine de badminton. L’objectif du Bénin est de gagner le pari de l’organisation mais aussi de décrocher assez de médailles pour sortir vainqueur de l’événement. Un mois de septembre bien chargé pour le président Aubin Assogba et le comité exécutif de la Fédération béninoise de badminton.

Un travail en commun accord avec les Fédérations nationales…

Pour arriver à ce remaniement du calendrier annuel, la Fédération mondiale de badminton a travaillé en étroite collaboration avec les associations membres et les confédérations continentales. Pour le secrétaire général de l’instance mondiale, Thomas Lund, la tâche n’a pas été facile. «La santé, la sécurité et le bien-être de tous les athlètes, de leur entourage, des officiels et de la grande communauté de badminton continuent d’être la priorité N°1 de l’instance mondiale », a-t-il souligné.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite