Lutte contre la pandémie de COVID-19: Un appel mondial à l’action pour un accès sûr et universel à l’eau, l’assainissement et l’hygiène

491

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC) qui se transformera en un Fonds pour l’assainissement et l’hygiène dès 2021, se joint à l’appel mondial à l’action de l’organisation Sanitation and Water for All (SWA) pour un accès sûr à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Un appel lancé par les chefs d’État et de gouvernement, les responsables des agences des Nations Unies, les institutions financières internationales, la société civile, le secteur privé, la recherche et le monde académique se mobilisent face à la nécessité de prioriser l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans la lutte contre le COVID-19.

Lancé le 14 mai dernier par Sanitation for All, une plateforme mondiale dédiée à la réalisation de l’ODD 6, l’appel à l’action alerte sur la nécessité de garantir un accès sûr à l’eau et à l’assainissement en absence d’un vaccin et d’un traitement contre le Covid 19. « Aussi longtemps que nous ne disposons pas d’un vaccin ou d’un traitement contre le COVID-19, la prévention est notre meilleure alliée », soutient cet appel à l’action de SWA.  Tout en soulignant l’importance des mesures barrières contre le Covid 19 notamment, le maintien d’une distance physique, l’appel à l’action insiste sur l’urgence de garantir l’eau, l’assainissement et de l’hygiène dans la prévention de la propagation du virus à l’origine du COVID-19.  « C’est notre première ligne de défense contre cette menace très sérieuse pesant sur nos vies et nos systèmes de santé », nous signalent les signataires de ce message qui rappellent également que si le lavage des mains avec de l’eau et du savon tue le virus, il faut avant tout avoir accès à l’eau courante en quantité suffisante.

Le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (Water Supply and Sanitation Collaborative Council)  qui travaille depuis plusieurs années sur cette problématique a décidé de soutenir cet appel et les efforts de ses signataires pour encourager les gouvernements à prendre des décisions en collaboration et en concertation avec toutes les parties prenantes conduisent à des solutions plus efficaces et durables. « Nous exhortons les dirigeants mondiaux à élargir les investissements dans l’assainissement, l’hygiène et la santé menstruelle, à travers le nouveau Fonds pour l’assainissement et l’hygiène », indique la présidente exécutive du WSSCC, Hind Khatib-Othman. A travers ce nouveau fonds, l’objectif à partir de 2021, sera de donner aux pays à faible revenu, les moyens requis pour que l’assainissement et l’hygiène pour tous deviennent enfin une réalité. Mais pour y arriver, les plans d’intervention aux niveaux national, régional et mondial  doivent prioriser les services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène dans les agendas de développement.

- Advertisement -

 A travers l’appel à l’action, les signataires se sont engagés à poursuivre cinq objectifs à savoir donner à chacun l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, éliminer les inégalités, ne laisser personne de côté et prendre soin des personnes les plus vulnérables face au COVID-19 ; collaborer de façon coordonnée avec toutes les parties prenantes afin d’améliorer les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement, et de protéger les populations contre le COVID-19. Egalement, ils entendent veiller à la résilience et à la durabilité des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement, afin de protéger la santé humaine et d’appuyer les systèmes de santé nationaux, prioriser la mobilisation de fonds destinés à venir en aide aux pays dans leur riposte face à cette crise en mettant en œuvre des solutions à long terme permettant l’accès de tous à l’eau, l’assainissement et l’hygiène et enfin, fournir des informations exactes, transparentes et rationnelles, fondées sur des données scientifiques et accessibles à tous.

Enfin, soutenant que le COVID-19 n’est pas la première épidémie à laquelle les nations seront confrontées, les signataires de l’appel à l’action invitent à poursuivre les efforts. Pour SWA, « notre résilience face aux crises futures dépendra des mesures prises dès aujourd’hui, de même que des politiques, des institutions et des capacités mises en place en situation normale ». « Assurons-nous de bien tirer toutes les leçons de cette menace, en mettant tout en œuvre pour que l’accès universel à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène devienne enfin une réalité », ont-ils conclu.

 

Alain TOSSOUNON (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite