Covid-19 au Bénin TDR : Des tests non fiables ?

956

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La stratégie du gouvernement béninois dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19) se heurte à de vives critiques depuis quelques jours notamment en ce qui concerne le diagnostic des cas. Alors que les autorités sanitaires refusent de s’alarmer sur le nombre sans cesse croissant de cas confirmés, l’Oms a notifié au Bénin, la non-homologation des cas diagnostiqués avec le Test de diagnostic rapide. Toute chose qui remet en doute la fiabilité de ce type de test pourtant vanté par les autorités locales…

- Advertisement -

” Aucun doute, je le certifie, aucun doute sur la qualité des tests qui sont utilisés pour le diagnostic de la Covid-19 au Bénin “, répliquait Benjamin Hounkpatin, ministre de la santé au cours d’une intervention sur Frissons radio à propos de la supposée infection des kits de dépistage du Covid-19. Et d’être davantage rassurant « Un gouvernement ne prend pas de risque avec son peuple et le gouvernement du Bénin est un gouvernement responsable ». Des propos qui laissent désormais perplexes. Car faut-il le rappeler, depuis le 19 mai 2020, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a notifié aux autorités béninoises ne reconnaître comme cas positifs confirmés au Covid-19 que ceux issus des tests de la PCR (“polymerase chain reaction”) ou “virologique”. Un test consistant à la recherche du matériel génétique c’est-à-dire de l’ARN du virus sur un prélèvement naso et/ou oropharyngé (gorge, nez, nasopharynx) dont le délai de manipulation pour l’obtention du résultat varie entre 3 à 6 heures pour les tests réalisés au Bénin. Contrairement au Test de Diagnostic Rapide (TDR) consistant en une recherche dans le sang des anticorps attestant d’un contact avec le virus avec un résultat obtenu au bout de 10 à 15 minutes. Ainsi, plus de 200 cas positifs ont été invalidés par l’organe mondial officiel en charge des questions sanitaires. Le Bénin est donc passé à la date du 19 mai, de 339 à 130 cas confirmés, selon des chiffres officiels. De même, selon le ministre de la santé, la mère d’un bébé de 07 mois testé positif au Covid-19, a été également déclarée positive grâce au test de diagnostic rapide (TDR). Chose curieuse, cette dernière a été finalement testée négative à la PCR. De ce fait, il importe de se demander si les tests TDR sont fiables. L’autre aspect qui mérite une attention particulière est lié aux récents cas détectés avec le dépistage massif au niveau surtout de certains groupes cibles exposés avec les mêmes types de tests. Selon les points faits par l’autorité ministérielle, la plupart des cas détectés sont asymptomatiques, c’est-à-dire des porteurs sains. Doit-on poursuivre le diagnostic avec les TDR ou y renoncer définitivement ? De toute façon, l’Oms ne reconnaissant pas les Tests de diagnostic rapide (TDR) dans la détection des cas confirmés au coronavirus (Covid-19), il y a des raisons d’être sceptique quant à la fiabilité de ce test utilisé au Bénin. Un test inclus dans le pack de dépistage systématique à l’aéroport de Cotonou. Et pour le ministre Benjamin Hounkpatin, “au regard des résultats obtenus avec l’utilisation des tests de diagnostic rapide, le Bénin continue d’assurer la surveillance sérologique de sa population surtout au niveau des groupes cibles avec ces tests“. Quant aux personnes dépistées positives au Test de Diagnostic Rapide, elles sont prises en charge et suivies selon des protocoles adaptés, selon les autorités sanitaires. Ce qui ne dissipe malheureusement pas les inquiétudes liées à ce type de test.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite