Communales/Après les résultats par la Cena: L’élection des premiers maires attendue cette semaine

825

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Commission électorale nationale autonome (Cena) a procédé, jeudi 21 mai 2020, à la proclamation des résultats définitifs des élections communales et municipales du 17 mai. Conformément à la loi, à l’instar du souhait du Président de la république de voir les nouveaux conseils communaux et municipaux rapidement en fonction, l’élection des Maires et de leurs adjoints devrait impérativement prendre corps, cette semaine. 

Après publication des résultats définitifs, le processus électoral, en ce qui concerne les communales et municipales, entre dans sa dernière phase. Celle relative à l’installation des élus communaux et municipaux et par ricochet, à l’élection des Maires et de leurs adjoints. En effet, d’après l’article 192 de cette loi électorale, l’élection du Maire et de ses adjoints a lieu, lors de la séance d’installation du Conseil communal ou municipal, au plus tard dans les quinze (15) jours qui suivent l’annonce des résultats de l’élection communale ou municipale, nonobstant les recours éventuels. « (…) En tout état de cause, lorsque le conseil communal ou municipal n’est pas installé dans les quinze (15) jours qui suivent la proclamation des résultats, sur saisine d’au moins deux (02) conseillers élus, la Cour suprême se saisit du dossier et procède à l’installation du maire dans les quinze (15) jours de sa saisine », renchérit le même article. Et c’est pour que la Cour suprême ne soit pas obligée elle-même de procéder à l’installation des Maires et de leurs Adjoints dans les conditions fixées par l’article cité supra, que les choses devront probablement aller vite. Vite, de telle sorte que l’élection de ces édiles devra à coup sûr débuter cette semaine. Une option d’ailleurs importante qui permettra de booster l’installation et ce sans anicroches de ces conseils dans plusieurs communes comme celles de Cotonou, de Porto-Novo, de Sèmè-Podji, de Djakotomey, de Comè, de Djougou ou encore de Copargo. Ceci, d’autant plus que quand on se fie à la répartition des sièges dans ces communes à l’instar d’autres, des listes l’emportent avec la règle de la majorité absolue instaurée par l’article 189 du Code. De ce fait, les Maires et leurs Adjoints peuvent déjà être rapidement désignés sans tractations, avec l’aval des autorités de tutelle.

- Advertisement -

Talon s’y est impliqué…

 Si le problème ne se pose pas quant à la désignation des Maires au niveau des communes où la majorité absolue est déjà dégagée,  ce n’est pas le cas pour les autres communes comme Dassa-Zoumè, Tchaourou, Dangbo ou Bopa ;  où aucune liste n’a pu réunir cette majorité absolue. En conséquence, compte tenu des envies des uns et desideratas des autres, le processus d’installation des Maires et de leurs Adjoints à ces niveaux, pourrait être mis en difficulté. Subséquemment, pour pallier tout genre de guéguerre entre l’Union progressiste (Up) et le Bloc républicain (Br), les deux partis politiques de la mouvance concernés, il se susurre que Patrice Talon a dû intervenir personnellement.  Ainsi, d’une rencontre que le Chef de l’Etat aurait eue avec les mentors de ces deux formations politiques de sa mouvance, il aurait décidé que le Maire dans ces communes en question, soit simplement désigné par la liste ayant obtenu plus de sièges voire de suffrages, entre elles. Mieux, quant aux autres communes où le problème de majorité absolue ne se pose point, Patrice Talon aurait aussi demandé aux Préfets le respect strict des dispositions du code électoral, pour esquiver toute velléité tendant à tordre le cou à cette loi, toujours dans ce processus de désignation. En associant donc ce délai prévu par la loi pour l’installation de ces Maires aux consignes fermes données par le Président de la république à toutes ces autorités de tutelle sans oublier l’attitude qu’il souhaite que ses partis adoptent, il est évident que le terrain est assez balisé pour que les populations connaissent leurs prochains Maires, incessamment.

Janvier GBEDO  (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite