Éliminé du partage des sièges pour les Communales 2020: Deuil dans les fiefs Prd

436

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La commission électorale nationale autonome (Céna) a procédé tôt le matin du jeudi 21 mai 2020, à la proclamation des résultats définitifs des élections communales et municipales du dimanche 16 mai 2020. Quelques heures après, c’est le deuil qui s’observe dans les fiefs du Parti du renouveau démocratique de Maître Adrien Houngbédji. Bien que ce jeudi soit un jour de fête et chômé sur toute l’entendue du territoire national, c’est le calme plat qui règne dans les rues de Porto-Novo.

L’heure n’était pas à la fête dans la ville de Porto-Novo hier, jeudi de l’Ascension. Le calme qui a régné dans les rues de la ville capitale du Bénin, quelques heures après la proclamation des résultats définitifs des élections communales et municipales par la commission électorale nationale autonome (Céna), tranche nettement avec l’ambiance qui y règne d’habitude les jours de fête et à plus forte raison fériés. Des rues calmes, sans le moindre bruit, c’est l’image que présente Porto-Novo au lendemain de la proclamation des résultats. Et pour cause, en dépit des performances réalisées par le Parti du Renouveau démocratique, la formation politique fétiche des Porto-Noviens n’est pas éligible pour siéger au conseil municipal de la ville. Une première dans l’histoire de la décentralisation au Bénin. Depuis les premières élections municipales organisées au Bénin, le Prd a toujours régné en maître à l’hôtel de ville de Porto-Novo. C’est donc à un séisme électoral qu’on assiste à Porto-Novo avec la déchéance du parti de Maître Adrien Houngbédji. Visiblement affectés par l’issue du vote, le deuil est perceptible dans le visage des personnalités et autres militants du parti. Personne ne veut croire à la mort du roi et nul ne peut se montrer assassin de ce dernier. Le roi Prd est-il vraiment mort? Comment serait désormais la mairie sans les Prd? Que deviendra l’animation de la ville politique sans le Prd? Ce sont autant de questions que se posent certains qui jusque-là ne veulent toujours pas croire à la descente aux enfers du parti. Non partant pour les législatives de 2019 et n’ayant donc pas de député à l’Assemblée nationale, le Prd vient de se voir échapper la seule mairie qui lui permettait d’avoir voix au chapitre dans la gestion des biens de la cité et de participer à l’animation de la politique du pays. Avec cette chute de l’Olympique, que deviendra le Prd d’après les municipales ? Bien malin qui pourrait le dire.  De toutes les façons,  la question préoccupe peu les responsables du parti, qui disent se préoccuper pour l’instant d’apporter les preuves que le Prd est éligible à l’attribution des sièges. En attenant ce miracle qui risque de ne jamais se produire vu les données en présence, les Aïnonvis continuent de faire leur deuil.

- Advertisement -

 

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite