Députée réputée en frasques: Qui pour recadrer la jeune Sèdami Mèdégan Fagla ?

1 897

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Encore elle ! Sèdami Romarique Mèdégan Fagla. Dimanche 17 mai dernier, au cours du scrutin communal, elle s’est illustrée négativement dans un centre de vote à Akpakpa-Adogléta, 3ème arrondissement de Cotonou. La vidéo dégoutante, non recommandable aux enfants ainsi qu’aux adultes a fait le tour des réseaux sociaux et continue d’en faire. Il fallait la voir hors d’elle-même, vociférer et proférant des injures d’une énormité déconcertante sur des agents de police et militaire. Même si 48 heures après cet acte répréhensible on tente dans un audio de justifier en vain, l’injustifiable, comme quoi la vidéo serait un pur montage exagéré (comme il est de coutume quand on veut noyer ces genres de dossier), une chose est évidente et non rejetable. Cette jeune femme de science, Docteur spécialiste de la Chimie organique a –t-elle injurié des agents en uniforme en train d’accomplir leur mission républicaine? La réponse est sans ambages, oui. Devrait-elle se lâcher ainsi publiquement au point d’en trouver de policier « gros », « obèse » et « mal éduqué » ? La réponse, sans ambiguïté, est également non ! Ce faisant, on peut se demander le message ou les valeurs que veut distiller la concernée dans l’opinion. De surcroit, elle fait partie des 83 acteurs installés à l’Assemblée nationale en tant que représentant du peuple. Aux yeux de ses mandants de la 15ème circonscription électorale qu’elle représente, se sent-elle à l’aise dans ce spectacle de mauvais goût offert ? Si l’on était dans un pays à l’instar des grandes démocraties, après la diffusion de cette vidéo, et quand la jeune Sèdami Mèdégan Fagla aura pris du recul, elle devrait démissionner avant d’être interpellée par les instances compétentes. Il faudra certainement attendre encore longtemps… Pendant ce temps, Dr Sèdami Romarique Mèdégan Fagla va peut-être foncer, comptant sur son garde du corps et sa voix à elle qui porte. Heureusement même que pour ce qu’il s’est passé dimanche, le pire n’était pas arrivé. C’est le lieu de saluer le sang-froid du dispositif sécuritaire et la sagesse des électeurs d’autres chapelles politiques, qui étaient sur place.

- Advertisement -

Autrefois avec son collègue Gbadamassi

Pour sa toute première fois à l’Assemblée nationale, Sèdami Mèdégan Fagla, en un an, n’a visiblement pas bonne presse. Pour rappel, le 16 janvier 2020, en plein hémicycle, c’était déjà des coups de becs avec son collègue et doyen Rachidi Gbadamassi. Ce dernier lui avait d’ailleurs répondu sèchement : « Je n’ai pas l’intention de répondre aux propos de ma jeune collègue, l’honorable Mèdégan, qui pour moi a fait une pure méconnaissance de notre règlement intérieur en son article 49.7 qui interdit formellement l’interpellation d’un collègue. C’est par erreur ou par méconnaissance totale ou par ignorance juridique que notre jeune collègue a agi », a répliqué le député du Bloc Républicain. Pour lui, « le débat parlementaire n’a rien à voir avec niveau intellectuel, fut-il bardé de diplôme de docteur, agrégé et autres. C’est deux monde différents ». Il ajoute : « Quand vous venez au Parlement pour la première fois, vous êtes en première année. C’est deux mondes diamétralement opposés ». Même si quelques semaines après les deux ont fini par fumer le calumet de la paix, Rachidi Gbadamassi en son temps avait néanmoins demandé au président de l’Assemblée nationale, d’initier des formations au profit des nouveaux venus surtout. Mais avant, votre journal Matin Libre, dans sa parution du lundi 18 mars 2019, veille des élections législatives, alertait déjà. En effet, à propos de l’universitaire, enseignante à la Faculté des sciences de la santé et membre de l’Union progressiste, la Gazette de Bar Tito avait titré : « Législatives 2019/Sortie tous azimuts d’une candidate de la 15ème : Et si Sèdami Mèdégan Fagla se concentrait sur l’essentiel ? »

 

Mike M.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite