Arrêtés pour défaut de carte de séjour: Qu’est-ce qui bloque le rapatriement des Béninois du Ghana ?

397

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En attente de rapatriement, les Béninois arrêtés au Ghana pour défaut de carte de séjour, souffrent le martyr. Prévu pour le week-end du 10 mai 2020, ce rapatriement a été rejeté au lundi 18 mai 2020. Mais déjà, il se susurre que le voyage retour de ces Béninois n’aura pas lieu. Et pour cause, l’ambassade béninoise près le Ghana ne se serait pas manifestée pour la prise des dispositions. On se demande les raisons de ce blocage qui a tout l’air d’une punition. Tenez, alors que d’autres pays dans le même cas sont déjà allés chercher les leurs depuis des semaines, l’ambassade abandonne les Béninois dans des situations minables. Ils sont soumis à un régime alimentaire de deux repas par jour (7h et 16h) dans des hôtels gardés par des policiers depuis le 3 avril 2020. Ces compatriotes qui n’ont commis que le péché de vouloir se chercher dans le pays d’autrui, se plaignent de la qualité minable mais aussi de la quantité insignifiante des plats offerts. Qu’attendent donc les autorités béninoises pour prendre leur responsabilité dans cette situation difficile que vivent des Béninois partis en aventure. Beaucoup d’entre eux en situation irrégulière, auraient immigré pour avoir un Eldorado promis par des proches à eux, mais ils ne l’ont pas eu jusqu’à leur arrestation. Ce qui fait d’eux des victimes en terre d’accueil. Il importe donc que le service de l’Interpol entre dans la danse pour détecter ces cas afin de situer les responsabilités.

- Advertisement -

 

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite