Sommet extraordinaire de la Cedeao sur la Covid-19: Buhari désigné coordonnateur régional de la riposte

858

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Par visioconférence, les chefs d’Etats des pays membres de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont tenu une session extraordinaire ce jeudi, 23 avril 2020 sur l’évolution de la situation et l’impact de la pandémie du coronavirus dans l’espace. Au terme des travaux, le président nigérian Muhammadu Buhari a été désigné coordonnateur régional de la riposte contre la Covid-19.

Les volets sanitaire, économique, éducationnel et social de la lutte contre la pandémie du coronavirus ont été abordés. Il ressort, au plan sanitaire, que tous les Etats de la CEDEAO sont touchés par la pandémie du coronavirus. A ce jour, on dénombre 5 276 malades covid-19 dans l’espace Cedeao, dont 134 décès. Des plans de riposte ont été mis en place dans les différents Etats membres contre la maladie. Et la Cedeao entend articuler l’ensemble des actions aux plans national, régional et de l’Union Africaine pour venir à bout de la covid-19. Au plan économique, l’institution régionale estime à 2%, le taux de croissance régional si la pandémie dure jusqu’au mois de juin; et si elle se poursuit, la croissance sera à -2,1%. Ce qui signifie que la Cedeao sera dans une récession. L’autre aspect constaté est que le ralentissement de la production dans les pays développés va entraîner des difficultés d’approvisionnement des intrants qui entrent dans les productions dans les différents pays de l’espace. De même, l’ensemble des produits ou des productions en exportation vont connaître un ralentissement et donc, une chute de prix évaluée à 50% pour le Nigéria avec son pétrole ; et le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Ghana vont subir une baisse de 14% au départ, qui peut évoluer dans le temps en fonction de la pandémie du coronavirus. La Cedeao songe également à l’industrialisation de l’Afrique pour mettre les chercheurs africains dans les conditions appropriées, afin d’avoir des solutions africaines aux problèmes d’avenir. L’institution a également plaidé pour l’annulation de la dette africaine. Des tests seront également organisés dans le but de renforcer la lutte contre la maladie du coronavirus dans l’espace Cedeao. Notons que président du Nigéria, Muhammadu Buhari,  a été désigné chef de file de ladite institution régionale dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite