Riposte contre la Covid-19: La vie pourrait reprendre sous peu au Bénin

881

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La pandémie du coronavirus (Covid-19) n’épargne pas le Bénin. Ainsi, 54 cas confirmés dont 27 cas guéris et 01 décès ont été enregistrés. Mais au regard de la stratégie de riposte mise en œuvre par les autorités sanitaires, la vie pourrait reprendre de plus belle d’ici quelques jours. “Le gouvernement espère donner davantage d’efficacité à son action durant les trois semaines à venir, de sorte à permettre la reprise des activités essentielles sur toute l’étendue du territoire à la mi-mai” a d’ailleurs rassuré le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin. En effet, le gouvernement a pris la mesure de la situation en établissant un cordon sanitaire autour d’une quinzaine de communes jugées à risque et surtout en suspendant les transports en commun. De même, le port du masque a été rendu obligatoire ainsi la mise en quarantaine pour tout individu entrant dans le pays. Ceci pour limiter la propagation du virus. Si les frontières ne sont pas fermées, les déplacements sont limités au strict minimum. Avec l’appui de  plusieurs partenaires techniques et financiers, le Bénin s’est doté des matériels de diagnostic afin de mieux détecter les cas et les prendre en charge. Il y a quelques jours, le gouvernement a rendu disponible dans les pharmacies, la chloroquine à un prix subventionné de 500fcfa la plaquette. Un médicament utilisé dans le traitement du coronavirus au Bénin. Notons que le médicament est accessible uniquement sur prescription médicale. “Dans cette même dynamique de riposte massive avec une meilleure appréciation du niveau réel de contamination dans notre pays, il a été décidé, pour compter de la semaine prochaine, de procéder au dépistage systématique des communautés à risque notamment, le personnel médical et paramédical, le personnel des forces de sécurité et de défense, la communauté pénitentiaire, etc. De plus, le dépistage sera offert sur toute l’étendue du territoire, à toute personne munie d’une prescription médicale”, a également annoncé le ministre. Les béninois pourront donc bientôt vaquer normalement à leurs occupations quotidiennes.

 

- Advertisement -

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite