Traitement de la Covid-19: L’Apivirine bientôt en expérimentation au Bénin ?

1 188

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors que l’Apivirine semble ne plus être officiellement la bienvenue au Burkina Faso où le produit aurait pourtant fait des merveilles, le Bénin envisage expérimenter le produit du Béninois, Valentin Agon. En effet, c’est ce qu’il convient de retenir de la séance d’échanges entre le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladekan, ce vendredi 17 mai 2020, et le chercheur Valentin Agon, promoteur de l’Apivirine, un médicament produit au Bénin. La rencontre s’est tenue en présence des recteurs des universités publiques du Bénin et du conseil national des experts à la recherche. L’objectif de ladite rencontre serait d’expérimenter le produit en tant que solution locale afin de tirer des conclusions quant à sa performance ou non de juguler la crise sanitaire mondiale due à la covid-19. Une démarche fortement saluée par plusieurs observateurs. Et d’ailleurs, le chercheur Valentin Agon reste toujours convaincu de l’efficacité de l’Apivirine dans le traitement du coronavirus (Covid-19).

- Advertisement -

l’Apivirine toujours efficace, selon Valentin Agon..

Malgré la réaction défavorable des autorités du Burkina Faso, Valentin Agon soutient mordicus que l’efficacité du produit “Apivirine” ne peut être remise en cause. Sorti de quarantaine, il y a quelques jours, l’homme s’est prononcé sur Radio France internationale ce dimanche dans l’émission “Le Débat africain”. Si l’essai clinique annoncé sur le produit au Burkina Faso ne promet plus grand chose, pour Valentin Agon, l’Apivirine a fait ses preuves dans le traitement du Coronavirus. Valentin Agon se dit prêt à toute démarche scientifique pour prouver l’efficacité de son produit. « Je voudrais lancer un défi à tous les pays africains. Je voudrais donner 10 boites d’Apivirine dès demain à tous les États africains, pour y soumettre 10 malades. On verra le résultat une semaine après. Quand les preuves parlent, la bouche se tait », lance Dr Valentin Agon. Ce dernier précise que le traitement se fait entre 3-5 jours pour rendre négatifs les patients atteints de la Covid-19. En ce qui concerne la polémique et les doutes sur l’efficacité du produit, Valentin Agon estime qu’il s’agit d’une attitude africaine qui consiste à ne pas faire confiance aux produits pharmaceutiques des chercheurs africains. Selon plusieurs sources, il serait reproché à Valentin Agon, une communication précoce autour d’un produit non encore homologué par des essais cliniques, le changement inattendu du nom du produit et la hausse du coût de l’Apivirine. De l’expérimentation du produit au Bénin, le produit pourrait être révélé au monde. Wait and see!

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite