Covid-19/Confinement obligatoire: Ce que le gouvernement aurait dû faire depuis…

790

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Face à la situation qui devenait de plus en plus inquiétante, le gouvernement béninois a renforcé les mesures de précaution prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus. Ainsi, la mesure d’auto-isolement, plus facultative qu’obligatoire au départ, a été rendue obligatoire pour toute personne provenant d’un pays touché et entrant dans le pays par voie aérienne. A cet effet, plus d’un millier de chambres d’hôtels ont été réquisitionnés par l’État béninois. Une mesure qui visiblement porte déjà ses fruits. Si la plupart des derniers cas ont été détectés dans le lot des sujets en quarantaine, les sept nouveaux cas confirmés y proviennent aussi. Le comble est que ces sujets n’ont pas pu rejoindre leurs familles et amis avant de développer les symptômes et de subir les tests. Qui sait combien de Béninois seraient déjà contaminés si la mesure de quarantaine n’avait pas été rendue obligatoire? De toute façon, les dégâts sont limités même s’il faut s’inquiéter par rapport au nombre sans cesse croissant des cas confirmés. Certes, la stratégie adoptée par le Bénin est loin d’être rassurante mais le confinement obligatoire peut bien limiter les dégâts. Si la stratégie est de laisser venir les cas pour s’en charger, le risque est qu’on ne peut s’assurer de pouvoir contenir le danger. Par contre, on peut se réjouir que les conséquences soient moindres avec le confinement obligatoire.

- Advertisement -

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite