En marge de la 11ème édition du Masa: Gilbert Déou Malè rencontre les acteurs culturels béninois vivant en Côte d’Ivoire

463

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Un  éclairage incite des propositions de projets)

- Advertisement -

Ce mardi comme annoncé, le DG/Fac et sa délégation ont rencontré la communauté béninoise vivant en Côte d’Ivoire pour lui présenter le Bénin culturel, artistique et touristique d’aujourd’hui. C’est la communauté qui a d’abord salué tout ce qui se fait pour promouvoir la culture béninoise qu’elle se dit prête à accompagner. A cet effet, elle a voulu savoir si les associations d’artistes béninois vivant en Côte d’Ivoire peuvent aussi être éligibles au Fonds des arts et de la culture car en leur sein, elles regorgent aussi des talents. Des témoignages ont d’ailleurs été faits de combien satisfaisantes étaient leurs prestations lors du Masa de 2011 auquel assistait l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo qui a spécialement décerné un satisfecit aux troupes béninoises qu’il a admirées. L’artiste Bénino-ivoirienne, Isbath Madou, établie en Côte d’Ivoire depuis quelques années a salué aussi cette initiative du DG/Fac. Elle a parlé de son projet d’un festival qui devrait rassembler les artistes du Bénin et ceux vivant en Côte d’Ivoire qui n’a vraiment pas abouti. C’était bien sûr avant la rupture précise-t-elle. Elle  a profité de cette séance pour demander s’il était possible de ramener ce projet. Elle a déploré le fait que seul le Bénin ne célèbre pas ses artistes de la diaspora. Elle souhaite vivement que ce qu’elle appelle une honte, soit effacée avec la rupture afin que vive le Bénin culturel en Côte d’Ivoire. Gilbert Déou Malè salue également cette ouverture d’esprit des Béninois de la diaspora qui ont compris l’enjeu des réformes. En répondant aux questions à lui adressées, il estime que chaque partie à son rôle à jouer. Nous devons apprendre à nous soutenir et à soutenir nos artistes lorsqu’ils ont des spectacles. Il va aussi falloir que les artistes béninois innovent et renforcent leurs capacités. Gilbert Déou Malè a souhaité avoir une autre séance d’échanges avec ces artistes béninois de la Côte d’Ivoire pour évaluer la faisabilité de leurs projets culturels qui à priori sont les bienvenus. La population béninoise vivant en Côte d’Ivoire s’élevait à 800.000 habitants en 2016. Elle constitue donc une communauté forte qui peut valoriser la richesse culturelle du Bénin. Pour finir le DG/Fac se dit content d’avoir eu ces échanges et d’avoir partagé la vision actuelle du Bénin et de son chef le Président Patrice Talon qui veut faire du tourisme, de la culture et des arts, le deuxième levier du développement socioéconomique du Bénin.

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite