20èmes Championnats nationaux de scrabble: La Dtn de la FéBéSc sans langue de bois sur le niveau

702

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les scrabbleurs béninois étaient du côté de Natitingou du 27 février au 2 mars 2020 pour les 20èmes Championnats nationaux de scrabble. Un rendez-vous national qui a permis de mettre en valeur les champions de la saison sportive 2019-2020 en scrabble. Pour Joël Arsène Noumonvi, Directeur technique national (Dtn) de la Fédération béninoise de scrabble (FéBéSc), le niveau n’est pas encore à  la hauteur des Championnats d’Afrique. 

Après Jean Eudes Agbémavo, vice-président de la FéBéSc qui a fait le bilan sur le plan organisationnel des 20èmes  Championnats nationaux de scrabble, c’est au tour de Joël Arsène Noumonvi, Dtn de ladite Fédération, de donner son appréciation sur le niveau général des 20èmes Championnats nationaux de scrabble qui ont eu lieu à Natitingou. «Il faut noter que dans l’ensemble, le niveau n’est pas encore à la hauteur des Championnats d’Afrique, c’est-à-dire, pour rivaliser avec les autres athlètes des pays participants aux Championnats d’Afrique», regrettera le Dtn/FéBéSc. A l’en croire, un seul scrabbleur a pu sortir le grand jeu au cours de ces championnats. «J’ai noté principalement que Julien Affaton sort carrément du lot. Il s’est très bien distingué par ses performances que ça soit en Blitz ou en Elite. Il s’est très bien défendu. Il sort nettement du lot. Les résultats d’ailleurs le prouvent même si sur les dernières parties de l’Elite, il a un peu fléchi. Je pense que c’est l’homme en forme aujourd’hui du scrabble béninois», a-t-il développé. Toutefois, fait-il savoir, les quelques semaines d’avant les Championnats d’Afrique de scrabble francophone (ChampAs) serviront à corriger le tir. «La chance que nous avons aujourd’hui, il nous reste quelques cinq à six semaines de travail acharné pour se remettre à niveau et faire sensation au cours des prochains Championnats d’Afrique», avance-t-il avant de reconnaître que le niveau béninois est nettement mieux en ce qui concerne l’épreuve classique. «Pour ce qui concerne l’épreuve Classique, je pense que nous avons nettement le niveau qu’il faut pour prétendre à un titre continental. Je ne  doute pas des performances d’un certain Julien Affaton, Hervé Boni (le champion), François Xavier Adjovi, Emile Agbanglassi, Nicanor Coovi, Moussa Fils Djibril, etc… Je pense que ce sont des gens très en forme aujourd’hui qui peuvent donner le ton au classique», précise le technicien béninois qui n’a pas manqué d’évoquer ses inquiétudes. «C’est seulement en Duplicate pour les épreuves Blitz, Elite paire qu’il faudra encore faire quelques  petits réglages pour se remettre au pas. J’étais un peu frustré intérieurement de savoir qu’on ne puisse pas atteindre régulièrement 98% à la veille des Championnats d’Afrique. C’est un peu gênant pour moi et on doit pouvoir se remettre en cause et faire un travail régulier pour se préparer au mieux», a confié le Dtn Joël Arsène Noumonvi. Faut-il le rappeler, les champions de la saison 2019-2020 sont, Julien Affaton en Blitz et en Elite, Hervé Ayodélé Boni en scrabble classique et Djibril Moussa-Fils, vainqueur de l’épreuve de Défi National. Précisions que les Championnats d’Afrique de scrabble francophone auront lieu au Bénin du 11 au 17 avril prochain et «les préparatifs vont bon train», rassure le vice-président de la FéBéSc, Jean Eudes Agbémavo.

 

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite