Amélioration du climat des affaires: Le secteur privé satisfait des réformes

382

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’amélioration du climat des affaires occupe une place de choix dans le Programme d’action du gouvernement. Une bactérie de réformes est mise en oeuvre dans ce sens par le ministère de l’Economie et des finances. Vendredi 28 février 2020, les acteurs du secteur privé ont été conviés à l’hôtel Novotel où ils ont eu droit à un exposé sur les mesures prises pour faciliter la vie aux entrepreneurs notamment dans le domaine de l’énergie.

- Advertisement -

Au ministère de l’Economie et des finances, des réformes multiples, mues par le souci permanent de rendre plus attrayant le climat des affaires, font le bonheur des grandes et petites et moyennes entreprises. C’est le cas par exemple des réformes dans le secteur de l’énergie. Désormais pour les entreprises qui ont un besoin de consommation d’énergie comprise entre 140 et 160 Kva, le raccordement est gratuit. De même, les procédures de raccordement sont réduites à 3 au lieu de 5. La demande de raccordement est dématérialisée et peut se faire en ligne, et le nombre de jours minimum pour
que le client soit satisfait est de trente jours. Mais ce n’est pas tout. Il a été également décidé l’établissement d’un règlement de services entre l’Autorité de régulation de l’énergie (Are) et la Sbee afin de suivre de près la performance de la Sbee et veiller à la qualité et la fiabilité de ses services, de même que les statistiques sur les coupures. Ce sont donc toutes ces mesures prises en faveur du secteur privé qui ont été exposées aux opérateurs, lesquels voient dans la démarche du ministère de l’Economie et des finances le souci de créer les conditions favorables à l’émergence de l’entreprenariat. Surtout quand on sait que les
réformes à la Sbee viennent compléter d’autres mesures déjà prises dans le domaine des marchés publiques et du fisc. Par exemple, dans le domaine des marchés publics, l’opérateur économique n’est plus tenu de venir à Cotonou pour faire un suivi. Mieux, quelques soient les divergences, il a la lassitude d’aller au niveau de l’Armp pour chercher un règlement. Occasion pour lui d’apporter des précisions sur les marchés « Gré à Gré ». Le système est donc véritablement allégé. Dans le domaine des impôts, 14 impôts ont été supprimés sur les 12 derniers mois. La fiscalité sur certaines catégories de Pme a été repensée. Tout est fait pour réduire les impôts et simplifier les procédures. Face à toutes ces sollicitudes du gouvernement à leur égard, les acteurs du secteur privé ont montré un enthousiasme à accompagner le gouvernement. Leur représentant a exprimé le soulagement des entrepreneurs pour certaines mesures et a formulé d’autres doléances que les cadres du ministère de l’Economie et des finances ont promis étudier.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite