Elaboration de sa Vision post 2020: La Cedeao recueille les besoins des populations

346

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La cellule de suivi de l’intégration régionale représentant le bureau national de la Cedeao au Bénin et le ministère de l’Economie et des finances organisent les 26 et 27 février 2020 une consultation nationale, en prélude à l’élaboration de la Vision post 2020 de la Cedeao. Ces assises qui regroupent les représentants de différentes institutions se tiennent depuis hier à Abomey-Calavi.

Quel regard portent les populations sur les réalisations de la Cedeao et quelles sont leurs attentes et recommandations pour la Vision post 2020 de l’institution sous régionale ? C’est à cet exercice que sont conviés pendant deux jours les participants de l’atelier de consultation nationale.

En juin 2007, la Conférence des chefs d’Etat  et de Gouvernement de la Cedea a adopté une Vision pour l’Afrique de l’Ouest à l’horizon 2020. Elle table sur la création d’une région sans frontière, pacifique, prospère et cohérente, fondée sur une bonne gouvernance, et où les populations peuvent avoir accès aux énormes ressources de la région, les exploiter en créant des possibilités de développement durable et de préservation de l’environnement. Etant donné que cette Vision prend fin en décembre 2020, il était indispensable de faire le point des avancées, des avantages et faiblesses afin de faire des recommandations pour l’élaboration de la Vision post 2020 de sorte qu’elle prenne en compte les aspirations profondes des populations.

- Advertisement -

Dans son mot de bienvenue, le coordonnateur de la Cellule de suivi de l’intégration régionale Armand Souton a souligné qu’en 2007, les chefs d’Etat et de gouvernement ont voulu que la Vision 2020 accorde une priorité à une Cedeao des peuples, laquelle met l’accent sur les mesures susceptibles de stimuler la croissance et d’éradiquer la pauvreté dans la région. Cette vision a permis que la libre circulation des personnes et des biens, de même que la solidarité agissante entre les peuples des 15 pays de la Cedeao soient une réalité.  Aussi, a-t-il invité les participants à un débat riche qui aboutira à la prise en compte ses aspirations profondes des peuples au cours des 25 et 50 prochaines années.

A sa suite, Latifou Djigla, directeur adjoint de cabinet du ministre de l’Economie et des finances a reconnu que malgré les avancées que sont la paix, la sécurité, la gouvernance, l’intégration économique et monétaire, des défis restent à relever et nécessitent l’implication de tous les acteurs et partenaires. C’est pourquoi il exhorte les participants à formuler au terme des deux jours de travail des suggestions et recommandations qui répondent aux attentes des populations à la base.

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite